30/06/2010

Quelle belle mort!

Aujourd'hui j'ai très envie de ne pas trop participer aux louanges (par ailleurs méritées) que tout le monde prône suite à la disparition de Nicolas Hayek mais d'oser philosopher sur cette mort subite que j'ose appeler belle.

Que peut-on souhaiter de mieux pour un homme d'un certain âge que de disparaître en pleine activité.C'est comme un artiste qui meurt sur scéne en plein spectacle. Qui ose prétendre ne pas la désirer cette sorte de mort? Pouvoir s'éteindre en "pleine vie"!

A cet âge combien de vieillards végètent dans des EMS en attendant la mort qu'ils désirent chaque jour un peu plus en supportant des souffrances physiques et surtout psychiques importantes. Comment peut-on louer ces établissements qui ressemblent plutôt à des mouroir.Qu'est-ce que l'être humain a bien pu faire tout au long de sa vie pour mériter un tel calvaire?

On devrait pouvoir s'en aller toujours à la façon de Nicolas Hayek ou du moins pourvoir choisir sa mort comme on à la droit de choisir son trajet de vie.

Heureusement qu''il existe des "directives anticipées" et des associations pour le droit de mourir dans la dignité (EXIT) pour permettre à chaque individu de prévoir et de choisir sa fin de vie.

Osons proclamer que la mort peut-être belle et douce et que l'on a pas toujours besoin de courage et de tristesse pour supporter une longue agonie.

P.S. Dans mon livre "Rebelle malgré moi" il y a tout un chapitre "Au nom de la dignité humaine" qui parle de ce sujet.

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT.

www.bea-music.com/actus.html

 

 

 

Commentaires

Merci pour ce vibrant hommage! Je milite depuis longtemps pour la même cause que vous. Le grand timonier a vécu sa vie jusqu'au bout et c'est tant mieux! Bien à vous

Écrit par : Micheline Pace | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.