19/07/2010

Droit du patient

J'ai été profondément choquée par la décision de la ministre valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten de faire transférer Bernard Rappaz à Berne pour que des mesures de survie lui soient administrées malgré sa décision de ne pas vouloir être réanimé et son choix de refuser tout traitement si il sombrait dans le coma et de le laisser mourir.

De quel droit la justice donne-t-elle l'ordre au corps médical de se mettre en désaccord avec le voeu de ce patient alors que l'Académie des Sciences Médicales (ASSM) ,qui est l'organe de référence des médecins, a édicté des directives sur le droit des patients qui demandent expressément de respecter ce droit même si celui-ci ne correspond pas à celui du médecin?

Je comprend encore moins que les médecins de l'Hôpital de l'Ile acceptent cet "ordre" alors qu'il trahit les directives de l'ASSM et celles de Bernard Rappaz.

Le choix du patient est primordial et en tant que médecin je n'accepterai pas de ne pas honorer ses directives anticipées dont la valeur a presque force de loi pour le corps médical, même si la justice me l'ordonnait.

Pour moi , le respect de ce choix fait partie du serment d'Hippocrate.

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT

www.bea-music.com

 

 

 

 

Commentaires

Et bien moi, je comprends très bien que ce ne soit pas si simple!
Laisser quelqu'un mourir de faim sous ses yeux n'est pas évident!
Nous sommes interreliés par les énergies de vie.Il est naturel que des humains réagissent.
Les directives rationnelles d'une personne est une chose, ses élans psychiques peuvent être distincts.
Les énergies de lutte de B. R. montrent bien qu'il tient à la vie mais il n'a pas d'autres moyens d'exprimer son désaccord avec l'autorité officielle que de refuser de manger. Il se braque comme un adolescent mais avec des forces d'adulte ce qui rend la situation pitoyable et dramatique.
Or, face à des forces d'adolescent, il est normal que l'autorité officielle réagisse.
Cette fois-ci, le regard de l'Aigle de Genève est remplacé par l'énergie des Ours de Berne, plus terrestre et charnelle!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19/07/2010

Les commentaires sont fermés.