04/08/2010

Canaille ou Racaille?

Je suis trop choquée pour me taire.....

Un blog de ce matin (fait très probablement par un UDC) parlait de "canaille" en citant les prisonniers de Champ-D'Ollon et faisait une éloge  des gardiens qui sont intervenus lors de la tentative d'évasion qui vient d'avoir lieu.

J'ai travaillé pendant des années à la prison de Champ-D'ollon comme médecin consultant en ORL et je peux vous affirmer que ce ne sont pas les plus mauvais qui sont derrière les barreaux. Les tous gros poissons, en général dans le domaine économique, savent bien "tirer les marrons du feu" et échapper aux mailles du filet de la justice.Ce sont toujours les plus petits qui trinquent et que l'on prétend dangereux.

Comme il y a une "médecine à deux vitesses" il y a aussi une "justice à plusieurs vitesses"!

Au lieu de tresser des louanges au forces de l'ordre il faudrait aussi se mettre à la place des détenus qui sont, depuis des mois, entassés dans des cellules les uns contre les autres dans une promiscuité extrêmement difficile et proche de l'insalubrité sans que les politiques se décident à prendre des mesures tout simplement humaines.

Un élu politique parlait d'une certaine "racaille" lors de la campagne pour le Grand Conseil Genevois ....on parle maintenant de "canaille"....jusqu'où ira-t-on dans le manque de respect de l'autre qui est peut-être différent mais qui a aussi  droit à notre considération.

De toutes façons nous sommes tous des prisonniers de quelque chose car notre véritable prison est-elle seulement derrière les barreaux?

Béatrice Deslarzes

Médecin, musicienne et "Rebelle malgré moi"

www.bea-music.com/actus.html

 

 

 

 

17:05 Publié dans Politique | Tags : udc, prisonnier.champd'ollon, prison, évasion, justice, médecin | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

Une pensée aux victimes anonymes des délinquants emprisonnés. Si l'on suite votre raisonnement, tout le monde est plus ou moins victime : ceux qui volent, trafiquent viennent de pays peu démocratiques où la pauvreté, la corruption, le chômage, les violences inter-religieuses ou inter-communautaires font rage mais que pensez des personnes agressées physiquement, moralement atteintes par une escroquerie ou seulement fragilisées par un simple vol, ou encore des familles atteintes par la toxicomanie de leur fils qui a juste commencé par fumer du cannabis vendu à la sauvette dans les rues de Genève. Votre travail de thérapeute est certainement un moment d'oxygène pour les prisonniers et vous avez raison de penser que tous ne sont pas mauvais et à mettre dans le même panier mais les événements des ces jours à Champ-Dollon nous montre que les délinquants sont de plus en plus violents (hormis le fait que la prison soit surpeuplée) sans grande empathie (loin de la vôtre), sans scrupule et bien déterminés à continuer une fois dehors.

Écrit par : demain | 04/08/2010

Madame
vous etes choquée ,moi c'est le nombre de victimes de ces canailles qui me choque.

Écrit par : pams | 04/08/2010

Rien ne vous empêche de postuler comme "médecin" à Champ d'Ollon; vous aurez tout loisir par la suite d'écrire des commentaires différents. En résumé : abstenez vous d'écrire des âneries. Faisons de la place en EXPULSANT toute la RACAILLE ETRANGERE.

Écrit par : ChrisPike | 04/08/2010

"individu malhonnête et sans scrupules"...Si en parlant de condamnés, s'évadant de prison, le terme canaille vous choque...à moins bien sûr qu'ils aient été condamnés à tort et voulait s'échapper pour être en mesure de prouver leur innocence...Michael Scofield peut-être?

Écrit par : T-bag | 05/08/2010

Franchement la vous avez perdu tout sens des valeurs !

Les "gros poissons" nuisent assurément a la société a leurs niveaux. Mais les petites merdes qui tabassent des veillent dames pour leurs arracher leur sac a main sont bien les gentils garçons que vous avez croisé a champs-dollon...

Faudrait voir pour grandir un peu.

Écrit par : Libertas | 05/08/2010

" Mais les petites merdes qui tabassent des veillent dames pour leurs arracher leur sac a main sont bien les gentils garçons que vous avez croisé a champs-dollon... "

Et surtout que beaucoup sont simplement condamnés à des jours amendes avec sursis. Tout comme la petite frappe à Genève qui a pris juste du sursis pour avoir tué un autre jeunes, simplement parce qu'il a regardé sa nana.

D.J

Écrit par : D.J | 05/08/2010

Chère Madame,

Canaille ou Racaille, peu importe, ces gens ont été condamnés par la justice et ne sont probablement pas en prison par hasard, sauf erreur judiciaire naturellement.
Cela dit, vous avez raison de souligner que certaines canailles, certains gros "poissons-canailles" restent en liberté, faute d'avoir été arrêtées et jugées.
Mais dans ce bas monde où rien n'est parfait, en démocratie, dans un État de droit, la justice des hommes fait son possible. Alors contentons-nous d'arrêter, de juger et de condamner ceux que l'on aura pu arrêter, parce qu'ils ont transgressé la loi.

Certes, comme toute chose, la justice est loin d'être parfaite, mais de là à parler de justice à plusieurs vitesses, c'est un peu gros !

Champ-Dollon est une prison trop petite et bon nombre de problèmes découlent de cette surpopulation carcérale. Elle sera agrandie prochainement.

Toutefois il ne faudrait pas inverser les rôles. Dans la tentative d'évasion reportée par l'article de la TdG, les agresseurs sont les détenus et les victimes sont les gardiens, lesquels sont parfaitement dans leur rôle qui est notamment d'empêcher les évasions.
J'ai pour ma part plus de compassion pour les gardiens qui ont été blessés physiquement lors de l'accomplissement de leur tâche, dangereuse et ingrate, que pour les détenus qui ont tenté de "se faire la belle".

N'inversons pas les valeurs, ceux qui sont derrières les barreaux sont bien des criminels, pas des anges. Alors qu'on les appelle "racaille" ou "canaille" ne me choque pas, dès lors qu'ils n'ont pas terminé de subir leur peine.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 05/08/2010

Eh oui, Mme Deslarzes, dans l'inconscient collectif, un détenu est par définition une "canaille/racaille". Peu importent le délit pour lequel il est condamné ou les conditions dans lesquelles il vit au quotidien. Le respect de l'autre n'est déjà plus très à la mode dans la société en général, alors envers les détenus...
La surpopulation de Champ-Dollon et les conditions dans lesquelles les gardiens travaillent et les détenus vivent sont scandaleuses !

@ChrisPike: Mme Deslarzes commence son message en précisant qu'elle a travaillé des années à Champ-Dollon. Qui dit des âneries ?!

Écrit par : Lulu | 05/08/2010

@ Lulu

Sa période de travail a été certainement de courte durée, car elle ne se souviens plus très bien de ce qui s'y passe. En résumé elle raconte aujourd'hui des âneries et sa mémoire doit lui jouer des tours.

Écrit par : ChrisPike | 06/08/2010

Les commentaires sont fermés.