08/08/2010

Opulence de l'homme....

Depuis des années je n'avais plus assisté aux fameux feu d'artifice des Fêtes de Genève....et hier je me suis laissé tenter!

Traversée de Genève à pied depuis le Rond Point de Plainpalais ( le tram complètement bondé...impossible d'y entrer...) à travers une foule grouillante qui se dirige en masse vers le lac pour finir par atteindre un ponton où est amarré un bateau privé qui nous attend avec une vue imprenable sur la rade.....Endroit idéal pour admirer ce joyau typiquement genevois qui devait satisfaire notre appétit de spectacle grandiose mais au fonds complètement futile voire inutile!

Une opulence débordante mais tellement superficielle qu'elle a engendré en moi une réflexion philosophique que j'avais envie de vous communiquer.

Rester à regarder ce luxe, ce bluff se déployer sous nos yeux alors que tant de gens se battent contre la faim, le feu ou les inondations avec des moyens précaires et insuffisants..... pendant que partent en fumée des centaines de milliers de francs...pour le seul plaisir d'une poignée de privilégiés que nous sommes....

Cette démonstration de l'opulence de l'homme ne rime-t-elle pas avec celle de la décadence?

La nature ne nous donne-t-elle pas l'exemple d'une autre forme d'opulence beaucoup plus riche et authentique?

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com/actus.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:35 Publié dans Politique | Tags : genève, plainpalais, foule, feu d'artifice, opulence, décadence, faim, homme, luxe, spectacle, me | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Si vous n'aimez pas,c'est votre droit,n'en dègoutez pas les autres.

Écrit par : chauffat albert | 09/08/2010

Quoi que vous puissiez en penser il est heureux qu'existent ces dépenses somptuaires ne sacrifiant pas la nécéssité ni même à l'utilité. Qui plus est
elles existent - toutes choses égales - dans tous les groupes humains et cela quelle qu'en soit la taille ou la richesse. Les dépenses de plaisir sont aussi indispensables que celles de nécéssité.

Écrit par : Azrael | 09/08/2010

Les commentaires sont fermés.