18/02/2011

Dignitas...dignité...

Excellente émission hier soir jeudi de "Temps présent" sur la présentation de Dignitas et son activité comme association d'assistance au suicide en particulier pour les étrangers.

Beaucoup de sobriété dans la façon de nous montrer, avec du tact, une partie du chemin de cette patiente qui en a assez de la vie qu'elle a et qui décide de demander à Digitas une assistance au suicide fixée le jour de son anniversaire.

Belle philosophie que de prétendre qu'il faut du courage pour vivre et non pas pour décider de mourir.

Récit plein d'émotions qui m'ont rappeler certains cas auxquels j'ai pu assister et qui étaient tous aussi plein de quiétude et de sérénité.

Récit qui a réveillé en moi le combat que nous avons mené dans les années quatre vingt pour fonder Exit et lutter contre l'acharnement thérapeutique qui sévissait à l'époque et qui heureusement est un peu moins présent actuellement.

Pourvu que ces progrès ne soient pas effacés par une soit-disant réflexion venant du Conseil Fédéral qui peut décider de remettre en cause tout ce travail accompli pour faire évoluer les mentalités vers plus de dignité du patient par le libre choix de sa mort.

Je n'ai d'ailleurs pas baisser les bras parce que je ne suis plus dans le Comité d'Exit Suisse Romande mais je continue mon action au sein d'Ex International l'autre association qui permet l'assistance au suicide en Suisse pour les étrangers.

Béatrice Deslarzes

Médecin-Ex vice présidente d'Exit Suisse Romande-Médecin conseil d' Ex International

www.bea-music.com

 

 

 

 

Commentaires

ce que vous dites si justement revient à cette phrase,quand on vient sur terre on y arrive en pleurant et on la quitte en riant à laquelle j'ajoute surtout en voyant la foule d'hypocrites ayant prétendu vous aider et vous aimer éventuellement,en cela Exit aide à prendre de très bonnes résolutions sans cesse reportées parler,affirmer faire un nettoyage jamais entrepris par ceux partis et qui par peur de l'anschluss moururent avec leurs secrets jamais dévoilés,sauf à des personnes connues et loyales qui avaient pour mission de révéler par écrit ce qu'elles avaient vécu,ce fut fait maintenant elles reposent en paix,merci à Exit aussi pour cela

Écrit par : lovsmeralda | 18/02/2011

Persévérez.

Écrit par : Mère-Grand | 18/02/2011

Il n'y a peut-être plus d'acharnement thérapeutique mais l'option "soins palliatifs" est porteuse d'énormèment d'hypocrisie. Bourrer les gens en fin de vie de morphine et de benzodiazépine durant des semaines, les mettre dans les mains d'un personnel peu payé qui voit défiler les mourants année après année : il n'y a pas besoin de réfléchir longtemps pour voir qu'il vaut mieux s'en aller avant. Reste la question de la mort sur rdv, avec des "étrangers". Ne pourrait-on pas recevoir une fiole de pento-barbital et en faire usage quand on le veut, après avoir passé tous les examens mis en place par Exit ou autre ?
PS. Même si à l'évidence l'usage d'une arme à feu pour se suicider n'est pas recommandable, par respect pour les survivants, ne trouvez-vous pas choquant cette campagne anti-suicide sous-jacente à l'initiative contre les armes ? la rédactrice en chef du Matin dimanche, probablement la pire journaliste qu'ait connu ce pays, aurait trouvé normal de supprimer l'armée suisse pour éviter ne serait-ce qu'un suicide...
Ce retour des intégristes catholiques est profondèment inquiétant et je ne suis pas loin de penser que ces extrémistes sont pour nous bien plus dangereux que Al-Qaeda. Sans compter les perpétuels viols de petits enfants par leur prêtres, bien sûr.

Écrit par : Géo | 22/02/2011

Les commentaires sont fermés.