21/02/2011

Ex International

bea_signature_pol_2011.jpgHier soir dimanche dans "Mise au Point" on parle à nouveau d'assistance au suicide.

Après l'Association Exit et Dignitas la télévision présente la petite association d'Ex International qui s'occupe aussi d'assistance au suicide pour les étrangers et dont je suis l'un des médecins conseil.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque le reporter responsable de l'émission a interviewé l'écologiste vaudois Luc Récordon qui sans aucune hésitation a totalement reconnu que l'aide au suicide était une solution que la Suisse pouvait offrir aux étrangers. D'aprés lui c'est une sorte de privilège qu'il est normal que notre pays apporte aux étrangers puisqu'ils ne peuvent pas bénéficier de ces droits dans leur pays d'origine. Il a même rappeler qu'il n'y a pas si longtemps les suissesses pouvaient avoir recours à l'avortement dans des pays ou celui-ci était autorisé alors qu'en Suisse il était interdit.

Je suis bien entendu totalement de l'avis de Luc Recordon et je le remercie pour tous les patients qui demandent cette assistance au suicide au nom du libre choix d'une mort digne.

Les politiciens en général n'affichent pas aussi clairement leur opinion surtout dans un domaine qui engendre une telle polémique.

Merci encore à lui et à tous ceux qui oeuvrent depuis des années pour le libre choix du patient.

Béatrice Deslarzes

Médecin-Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

Les commentaires sont fermés.