18/03/2011

VIP

Je ne sais pas si vous avez aussi reçu l'invitation pour "The Swiss Red Cross Ball" 10em anniversaire samedi 28 mai 2011 à Morges.

Ce qui frappe tout d'abord c'est le papier brillant, cartonné et glacé et qui sent déjà le VIP... puis se sont surtout les "Packages" pour les donateurs invités qui vont du "Warhol" package de CHF 20.000 à celui de seulement 10.000 CHF ("Swinging Sixties") en passant par celui de 15.000 CHF le "Yé-Yé"package.

Sans parler des lots de la tombola tous plus bling-bling les uns que les autres entre 40.000 et 4.000 CHF....

Vous me direz que tout cela est organisé pour récolter des fonds pour la bonne cause mais c'est tout de même un peu choquant de voir de si bons riches qui se pavanent en faisant l'aumône dans des soirées VIP pendant que des populations entières manquent de l'essentiel et sont dans des situations dramatiques suite à des guerres ou des catastrophes dites "naturelles"

Comment une si grande opulence peut -t-elle côtoyer une telle précarité?

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

Commentaires

Justement chère Madame, c'est le meilleur moyen si ce n'est l'unique moyen trouvé par les ONG, pour attirer les VIP dans les soirées caritatives. En effet, je comprends fort bien votre remarque, que je trouve tout à fait légitime, mais voyez-vous, pour avoir longuement travaillé dans les milieux VIP, j'ai remarqué que certains parmi eux, s'interessent beaucoup plus au dernier modèle de la montre "Swatch" ou de la toute dernière "Rolex" reçues par le collègue ou un ami, membre d'une prestigieuse fondation. J'ai même connue certains directeurs, qui demandent à leur secrétaire, de s'assurer qu'il recevra bien son petit cadeau, faute de quoi il risque d'être absent en voyage d'affaires..., voyez-vous? Il y a même ceux qui téléphone pour carément rélamer leur cadeau. Il y a tout un marché de qui offrira les plus beaux cadeaux dans leur soirée VIP, ainsi tout le monde se précipitera à cette soirée là juste pour recevoir le petit joujou. Il y a aussi de la concurrence entre certaines fondations et ou ONG sur qui organisera la soirée la plus extraordinaire de l'année. Cela ressemble légèrement aux festivités de Hollywood ou de Los Angeles aux USA où tous les "people" sont invités. C'est le prix à payer pour attirer une clientèle interessante à sa soirée et obtenir les dons nécessaires au fonctionnement de leur institut et ou fondation. C'est une pratique courante et personne ne peut y dérroger dans le cas d'espèce, sinon ils perdent leur donateurs. N'y a-t-il pas un proverbe qui dit qu'il FAUT DONNER POUR RECEVOIR...?
Esmé

Écrit par : Esmé | 18/03/2011

Les commentaires sont fermés.