30/04/2011

HCUG

Je sais que ce n'est probablement pas le sujet du jour et que je devrais plutôt me complaire dans ce fastueux mariage du siècle et commenter cet événement soit-disant impressionnant et inoubliable qui sera marqué d'une grosse pierre blanche dans le monde entier....le rêve de combien de pauvres gens qui n'ont bien souvent même pas le nécessaire pour vivre....mais aprés tout ce n'est qu'un rêve!!¨

Je vais resté  beaucoup plus terre à terre et vous raconter mon aventure aux urgences des HCUG hier vendredi 29 mai 2011.

Pour un problème  d'instabilité variable et d'ECG un peu perturbé je me suis rendue chez mon cardiologue comme prévu. Aprés une anamnése approfondie et plusieurs examens plus ou moins sophistiqués rien ne pouvait expliquer  cette symptomatologie et il fallait faire un examen neurologique assez rapidement.....aucun neurologue sur la place de Genève il fallait donc que je consulte à l'HCUG et de plus aux urgences!

Un téléphone au chef de la policlinique de neurologie et un petit mot personnel à la chef de clinique de garde de la part de mon cardiologue devaient m'ouvrir facilement les portes de la consultation de neurologie.....

Mais rien n'y fit et, avec de nombreux autres patients qui attendaient déjà depuis longtemps, je suis restée en salle d'attente 3 heures avant d'avoir pu accéder à cet examen neurologique pourtant prévu....

Il y a des années une amie m'avait déjà raconté son attente aux urgences de l'HCUG et je m'en suis souvenue hier en expérimentant malheureusement ce côté négatif de Hôpital Cantonal de Genève.....

Mais je dois avouer que de me retrouver de l'autre côté de la barrière avec cette attente interminable c'est vraiment paniquant et contre productif....

Il parait que c'est le fonctionnement habituel des urgences à l'HCUG.... .

Peut-être que Mr. Gruson a prolongé son mandat au delà de 65 ans...pour pouvoir solutionner ce problème...

Béatrice Deslarzes

Médecin pendant 25 ans à l'HCUG....

www.bea-music.com

Commentaires

bonsoir Béatrice,
J'espère que tu t'en es bien remise et que d'avoir le temps de méditer dans une salle d'attente t'a permis de guérir!
Je ne pense pas que le problème soit surtout attribuable aux HUG. Autrefois, on ne se rendait aux urgences qu'en cas d'urgence hospitalière. Maintenant, on ne réfléchit pas et on y court. Cela enfle déjà terriblement le budget mais surtout, cela empêche de prendre son temps avec les patients qui méritent vraiment un travail approfondi.
Cela provient aussi du fait qu'on n'apprend plus aux gens à observer et comprendre ce qui se passe en eux mais à fournir un diagnostic qui mène à un protocole de soins. C'est aussi l'avantage de la médecine alternative d'accompagner les gens vers une meilleure connaissance de soi, par conséquent d'une meilleure gestion de sa santé.
Bon dimanche à toi et bonne santé!
Marie-France

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30/04/2011

Les commentaires sont fermés.