11/05/2011

Polémique "musicale"

Quel tapage autour du spectacle "Des Femmes" de Wajdi Mouamad qui fait parti du programme du nouveau directeur de la Comédie Hervé Loichemol. Non pas spécifiquement pour commenter le talent du metteur en scéne  mais autour de la présence de Bertrand Cantat qui sera sur scéne pour certaines représentations.

Je me mets à ma plume surtout suite au débat radiophonique l'autre soir sur Forum et aux propos terriblement extrémistes et intolérants d' Anne Bisang qui se voulait féministe : la présence du chanteur serait une insulte aux femmes , il a tué donc il ne doit en aucun cas se produire en public pour respecter la cause contre la violence des femmes et plein d'autres propositions toutes aussi dures à l'encontre de Bertrand Cantat.

Heureusement ce matin il y a eu les propos beaucoup plus nuancés  d'Hervé Loichemol qui soulevait, très justement à mon avis, que Cantat avait purgé sa peine et que du point de vue de la justice l'affaire est derrière nous.

De quel droit peut-on exclure cet homme de la société car il doit avoir la possibilité de refaire sa vie puisqu'il a payé et de plus  pour un meurtre que l'on pourrait qualifié d'accidentel?

Bertrand Cantat est musicien et chanteur; c'est son métier et il doit pouvoir l'exercer librement.

 

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com

 

 

 

 

11:39 Publié dans Politique | Tags : comédie, femmes, justice, bertrand cantat, musicien, chanteur, loichemol, mouamad | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci. Je partage entièrement votre avis.

Écrit par : Nicole | 11/05/2011

Dans une interview publiée ce jour sur 24Heures maître Bonnant se fend d’une attaque frontale, perfide et malicieuse envers Bertrand Cantat.

Or, avec de pareils arguments Maître Bonnant oublie qu’au contraire il réveille chez beaucoup d’admirateurs du chanteur des sentiments de compassion.
Pour beaucoup Marie Trintignant n’était pas une sainte ; l’erreur de Bertrand fut de poursuivre une liaison avec une femme qu’il admirait mais qui avait un don tout particulier pour lui faire perdre la raison.

En outre, l’acharnement du clan Trintignant à vouloir lui interdire toute apparition sur une scène relève d’un esprit de revanche morbide qui automatiquement amènera à ce que des spectateurs voudront le soutenir dans son combat contre les médias hexagonaux en assistant à ses concerts.

Je remercie le nouveau directeur de la Comédie de Genève de ne pas avoir cédé aux cris d’orfraie hurlés par ses ennemis dont tout un chacun connait la motivation.

Commentaire publié également sur le blog http://hypolithe.romandie.com/

A noter pour les pète-secs et autres amateurs de "Pisse Dru" que j'aime Bertrand Cantat comme j'aime Félix-Hubert Thiéfaine ce mal aimé d’une certaine caste parisienne.

Écrit par : Hypolithe | 12/05/2011

Je suis aussi entièrement de votre avis. Il est juste dommage, puisque vous citez l'émission de forum, que vous ne citiez pas le contradicteur d'Anne Bisang, Soli Pardo, qui ol'avait bien remise en place surtout avec sa remarque selon laquelle elle préfèrerait sans doute Dorothée pour la partie musicale...

Écrit par : J.-L. Masson | 12/05/2011

Les commentaires sont fermés.