17/05/2011

Régression

Pendant qu'une majorité de la population (zürichoise) évolue dans le bon sens pour l'assistance au suicide (voir mon blog de hier "Victoire") l'initiative "Financer l'avortement est une affaire privée" retourne au Moyen Age.

Lancée par le Parti évangélique genevois,elle remet en cause le remboursement de l'IVG par l'assurance de base. Sous prétexte de protéger la vie de la conception à la mort, ce parti, de plus, défavorise très nettement les femmes qui sont dans le besoin car elles ne pourrons jamais se payer une assurance complémentaire.

Le véritable but de cette initiative et de ceux qui la soutiennent est tout simplement d'abolir le droit à l'avortement ou du moins de le rendre plus difficile d'accès. On retourne vraiment plus de 30 ans en arrière ou l'avortement était interdit et sanctionné.

C'est une véritable régression qu'il faut à tout prix éviter et rejeter pour défendre les droits de toutes les femmes que nous avons eus tant de peine à obtenir.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

 

Les commentaires sont fermés.