17/09/2011

Primes maladie 2012

Il parait que les primes maladie seront plus stables pour 2012 sauf pour les jeunes qui verront, à nouveau,leur primes augmenter en particulier pour les jeunes adultes soit disant par solidarité visà vis des séniors.

Et pourquoi ne pas inverser cette solidarité et faire payer plus aux personnes âgées en particulier celles qui ont des revenus suffisants pour participer à des "croisières gériâtriques" ou à des sorties des aînés et qui pourraient donner un peu de leur surplus pour soutenir les jeunes en payant eux une prime maladie plus élevée!

J'ai toujours pensé que l'on faisait beaucoup (parfois même un peu trop) pour les personnes âgées au détriment des jeunes en particulier les jeunes chômeurs qui sont souvent dans la précarité voir la pauvreté en se débattant dans une situation financière difficile.

Les jeunes se sont l'avenir et ils ont besoin de soutien ce qui n'est vraiment pas le cas dans notre sociètè moderne.

Vue mon âge canonique je participerais bien à cette forme de solidaritè mais je crois que les "vieux" tiennent pratiquement tous à leur privilège et ne sont, pour la plupart, pas prêts à faire ce sacrifice en faveur des jeunes...

L'on emporte pas son argent dans la tombe autant le distribuer de son vivant!

De toutes façons les caisses maladie font ce qu'elles veulent et n'obéissent qu'à leur intèrêt financier; celui des assurés leur importe peu...

Il n'y a qu'à voir leur pub pleine page dans les différents journeaux de Suisse Romande et leur spots télévisés pour racoler les assurés si possible à bons risques...Ne pas oublier non plus leur téléphones envahissants pour recruter de nouveaux membres surtout à cette époque où les primes doivent être fixées.

Avec ce grand nombre de caisses on parle de bonne concurence mais au fait elle n'existe pas puisque les prestations sont partout les mêmes et qu'elles se tiennent entre elles.C'est un faux problème comme l'argument que l'on peut changer de caisse chaque année mais tout cela a,en réalité,un coût qui sera répercuté sur les primes....et en particulier des jeunes!

Comment faire pour changer ce sytème qui a bien démontré son manque d'efficacité?

Peut-être avez-vous une idée?

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

www.fondationbea.com

 

12:28 Publié dans Politique | Tags : santé, jeunes, primes, maladie, socièté, séniors, sytéme de santé, vieux, chômage | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je ne vois pas pourquoi je devrai me passer d’une croisière maritime, d’un voyage à travers l’Europe sur des trains circulant sur des voies étroites, des voyages en 4 x 4 à travers la France, l’Espagne et le Maroc et ceci par solidarité pour des jeunes qui risquent de me faire passer de vie à trépas comme c’est de plus en plus le cas en Suisse.

J’estime avoir suffisamment enduré durant 30 ans d’exploitation et d’esclavagisme intellectuel que lorsque à 50 ans j’ai pu envoyer paître mes employeurs j’en fus tout heureux.

L’oisiveté est un cadeau et l’on doit y mordre à pleines dents.
Pour votre gouverne sachez que j’ai toujours considéré le travail comme une prostitution de mon temps libre.

J’espère ne pas subir les foudres de la censure car mon point de vue est celui de très nombreux retraités financièrement bien assis.

Écrit par : Chéri-Bibi | 17/09/2011

Il me semble bien déjà avoir entendu cette phrase,n'était-ce pas juste avant l'élection de Monsieur Couchepin ,donc il doit y avoir une pile de discours conservée pour chaque nouvelle investiture rebelote on reprend celui qui est tout dessous,oh avec quelques lignes en plus,c'était donc bien juste il suffit pour s'en convaincre d'écouter les discours du premier Aout,quand aux nombreux Suisses à l'âge canonnique et ils sont beaucoup ceux-ci préférent rester tranquilles chez eux préservant leurs nerfs avant les prochains assauts de mesquineries et humiliations dont certains voisins ont pris l'habitude,mais les tempètes caractérielles de colère n'ayant pu s'exprimer par peur de représailles,ces femmes ou hommes s'étant saigné toute leur vie pour leur pays c'est à dire la Suisse,dorment alors afin de ne pas pleurer et pouvoir conserver leurs énergies pour affronter un nouvel ennemi celui qui déteste les vieux à domicile,tous et toutes ont vécu la guerre et ne méritent en aucun cas pareil traitement surtout si l'on y ajoute les fameux marchands de vins étranger téléphonant le jour anniversaire du conjoint décédé et demandant de ses nouvelles ceci se répétant une année sur deux,la honte en somme !

Écrit par : lovsmeralda | 18/09/2011

Je n'ai pas envie de vous censurer mais plutôt de vous dire que je vous plains profondément d'avoir du passer 30 ans de votre vie à vous ennuyer dans votre travail et d'attendre votre retraite pour jouir enfin de la vie!
C'est justement contre cette façon de vivre et de penser que je m'insurge.C'est exactement ce que font la plupart des "vieux"qui vivent (enfin) dans une oisiveté désirée toute leur vie...
Encore une fois je vous plains moi qui ai toujours trouvé beaucoup de plaisir à chaque nouvelle activité avec ou sans employeur....
Enfin il faut de tout pour faire un monde mais je maintiens que c'est une grande richesse que de partager en particulier avec les jeunes, la génération du futur et de les aider pour qu'ils vivent un avenir meilleur dans ce monde foutu que nous leur avons fait....
Essayez et vous verrez c'est très enrichissant...en tous les cas bien plus que les "croisières gériatriques" pleines de seniors désœuvrés...
Béatrice Deslarzes
http://www.bea-music.com

Écrit par : Béatrice Deslarzes | 18/09/2011

Merci de ne pas m'avoir censuré. J'ai commencé à travailler à 20 ans et à 50 ans j'ai pris mes jambes à mon cou et vogue la galère.

Je ne m'embête nullement et je mets à profit tout ce dont je fus empêcher de réaliser pendant mes jeunes années avec seulement 3 semaines de vacances dont on ne pouvait pas prendre plus de 2 semaines pendant la belle saison.

Je n'ai fais qu'une seule fois une croisière "gériatrique" où j'avais fait la connaissance d'un photographe professionnel en voyage avec son épouse pour fêter leurs noces d'étain. Rentré à Genève il m'avait appris les bases de la photographie et m'avait conseillé sur les cours à suivre.

Pour votre gouverne j'avais 52 ans et lui et son épouse dans la trentaine, donc vos allusions sont vraiment gratuites.

Je ne suis pas à plaindre et vis sereinement loin des vicissitudes de la vie et ne suis pas le réceptacle d'une quelconque rente AVS, AI ou deuxième pilier.

Sans rancune et bonne semaine.

Écrit par : Chéri-Bibi | 18/09/2011

Les commentaires sont fermés.