02/02/2012

Illusions

Par la fenêtre j'aperçois l'ombre du Salève enveloppée dans le brouillard. Un blanc manteau neigeux recouvre le jardin dans lequel des dizaines d'oiseux évoluent autour de la petite maison pleine du mélange de graines fait spécialement pour eux! Ils se balancent sur les boules suspendues aux branches des arbres pour chercher quelques calories par ces grands froids.

C'est vraiment féérique et je me laisse aller à rêver loin des tumultes du monde qui nous donnerait plutôt le cafard.C'est comme si la neige réussissait  à camoufler un peu toutes ces horreurs politiques ou autres dont nous parlent tous les journeaux. Et pourtant c'est difficile d'y échapper et de ne pas s'attrister de cette situation plutôt déprimante.

Rêver un peu en ne pensant qu'à la beauté de cette nature que nous détruisons lentement  et sûrement en oubliant souvent qu'elle est notre berceau et qu'avec elle nous nous détruisons petit à petit.

Décidemment je crois que je ne suis pas une vraie rêveuse car je vois presque toujours le côté noir de l'être humain.Est-ce simplement du réalisme ou trop de pessimisme envers l'homme qui pourtant agit parfois  avec une certaine sensibilité posi

Du moins certains d'entre eux.....

Mais c'est un peu chercher une aiguille dans une botte de foin.....

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

Les commentaires sont fermés.