15/02/2012

Assistance au suicide

En tant qu'ancienne vice-présidente d'Exit Suisse Romande à ses débuts et actuellement médecin conseil d'ExInternational,  je ne peux rester indifférente à la polémique qui entoure l'assistance au suicide dans le canton de Vaud.

Par son initiative Exit veut élargir tout simplement son intervention dans les EMS afin de permettre aux patients qui le désirent de mourir dignement si ils le décident comme ils en ont le droit à leur domicile que représente , à ce moment là, l'EMS où ils séjournent le plus souvent jusqu'à leur mort.

Le contre projet accepté par le Grand Conseil Vaudois est beaucoup trop restrictif et je veux ici vous en présenter ses effets pervers :

-Puisque dans ce contre projet c'est au médecin de l'établissement de prendre une décision c'est donc une sorte de mise sous tutelle du patient qui peut dépendre totalement de l'avis de ce mèdecin concernant l'aide au suicide.(pour ou contre)

-le fait qu'il doit y avoir une maladie incurable limite cette assistance pour les personnes souffrant d'une grande détresse morale et qui n'ont pas envie de choisir les soins palliatifs.

-Même si le Conseil Fédéral et le canton de Zürich ont décidé de ne pas légiférer le fait que le canton de Vaud décide de le faire peut avoir un effet domino pour les autres cantons

-et "the last but not the least" un retour en arrière quant aux progrés réalisés par Exit par la prise de pouvoir de l'Etat sur l'autodétermination du patient.

Par contre si le peuple vote l'initiative proposée par Exit c'est alors, ce que j'espère, encore un combat gagné en faveur de tous les patients pour le libre choix de leur mort.

Béatrice Deslarzes

Médecin et membre d'Exit

IMG_4691.jpg

 

 

 

Commentaires

Si la loi se resserre et supprime la liberté de choisir sa fin de vie, les personnes en demande prendront des raccourcis plus brutaux, tel que cela se faisait avant la création d'Exit. Un retour en arrière serait machiavélique.

Écrit par : Exutoire | 15/02/2012

A quand la liberté de choisir son entrée dans la vie?

Écrit par : Michèle Roullet | 16/02/2012

Je rejoins les propos d'Exutoire ,malgré tout pour essayer de contre les anti Exit ,je me sers de comparaisons qui ne sont peut-être pas forcément bien comprises.En voici une, lors de chute pouvant être mortelle et là je pense à Colombin et d'autres ayant frôlé la mort ,combien ont payé pour ces jeux de massacre rappelant les jeux Romains ensuite on ose critiquer ceux qui désirent mourir en tout dignité?
l'être humain de nos jours aurait-il perdu toutes facultés de réfléchir par lui-même,si oui on comprend le nombre d'associations ayant facilité à s'infiltrer dans la sphère privée des gens quitte à jouer émotionellement sur leur esprit et là je pense aux nombreux écolos qui obligeront bientot les familles à acheter un cercueil écologique si,si on est dans le monde de l'absurde et Exit dernier souhait ne regardant que la personne elle-même et ses proches ne devrait même pas être objet de votation,parceque elle aura signé avant d'aller dans un EMS donc libre et consentante .
Les médecins d'Exit sont encore capables de juger par eux-mêmes d'une situation qui échappe aux néophytes n'ayant jamais dû apprendre à survivre à l'envie de mourir qui peut vous accompagner toute votre existence et pour moults raisons et qui peu à peu sont révélées au grand publique

Écrit par : lovsmeralda | 16/02/2012

Les commentaires sont fermés.