03/04/2012

Pro Vélo ou contre

On dirait que les deux journaux la TDG et Le Courrier se sont donné le mot pour glorifier l'usage de la petite reine à Genève!

30% de plus de vélos dans notre ville  à la totale satisfaction de Michèle Künsler responsable de la mobilité.

Tout cela est bien beau mais il ne semble pas que tout  beigne car il faudrait peut-être penser à la façon dont roulent les cyclistes totalement irresponsables quant à la moindre loi sur la circulation: sens uniques, troittoirs,feux rouges,passages piètons n'existent pas pour eux sans parler de la nuit sans aucune lumière la plupart du temps.

Il faudrait vraiment que le département de Michèle Künsler, les différentes associatoions Pro Vélo et le parti des Verts en particulier ne se contentent pas seulement de glorifier ces deux roues mais de faire de la prévention sans qu'il ne soit nécessaire d'avoir des accidents souvent mortels pour entreprendre des actions pour faire respecter une certaine discipline et surtout  les prévenir.

C'est très bien le développement de la mobilité douce mais pas n'importe comment et en dehors de toutes règles établies.

Pourquoi les automobilistes doivent-ils respecter ces règles et pas les vélos qui , si leur nombre augmente encore, risquent de mener la circulation vers une totale anarchie!

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

Commentaires

Je suis une piétonne - automobiliste- usagère des TPG et cycliste. Le seul moyen de transports qui manque à mon éventail est le scooter ou la moto.

J'ai souvent été effrayée par les vélos roulant sans phare et c'est une pratique que je trouve incompréhensible. Bien sûr, le phare est un objet archi-fragile et il est difficile de le maintenir en état de marche en permanence. Mais je tiens trop à la vie pour ne pas avoir des lampes diverses sous la main et je talonne mes enfants pour qu'elles les utilisent également.

Ce qui m'étonne dans votre billet, c'est le pré-supposé que les automobilistes respectent les règles. Si vous circulez tant soi peu, vous constaterez que ce n'est pas vrai. Ma belle-mère s'est fait renverser sur un trottoir par une voiture qui s'y était garée et qui s'est mise à reculer soudainement.
Et les motos et scooters qui nous dépassent par la droite, qui se mettent en grappe devant les feux, qui circulent sur le trottoir ? Moi, j'en vois tous les jours !

Stigmatiser les seuls cyclistes n'est pas une bonne solution. Demander qu'ils respectent les règles, d'accord.

Écrit par : Calendula | 14/04/2012

C'est encore moi.
Comme je suis veyrite et que je vote souvent "vert", votre coup de colère contre les cyclistes me reste en travers de la gorge.
J'ose l'hypothèse selon laquelle vous n'avez pas roulé à vélo en ville, ou sur le trajet Veyrier- Genève.
C'est à chaque fois un défi à tous nos sens. Enfin, heureusement pas trop souvent au toucher ! :-)
Nous avons beaucoup de pistes cyclables, mais il y a des endroits très dangereux où la bienveillance de tous est en jeu (Pont de Sierne ou la descente vers le Bureau des Autos). Nous devons partager l'espace à disposition.
Votre billet contient, en filigrane, le présupposé que cet espace serait avant tout celui des voitures, s'astreignant à respecter le règlement.
A mon avis, les voitures ne doivent pas conquérir la ville et le canton et ceci d'autant plus que désormais, le comble du chic est de rouler en 4x4. On dirait que nos concitoyens ont perdu la tête.
Je roule en ville depuis 35 ans. La situation pour les cyclistes s'est énormément dégradée à cause de l'augmentation de la circulation motorisé (y compris les TPG). Les automobilistes sont arrogants entre eux et les motos-scooters ont une attitude combattive. Les piétons et cyclistes sont sans armure et respirent les émanations des autres à pleins poumons.
Quelle vision d'avenir ? Enlever les cyclistes pour que les motorisés puissent rouler à leur aise ?
Ce n'est pas ma vision.

Écrit par : Calendula | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.