04/05/2012

Manager Care

Le 17 juin 2012 les citoyennes et citoyens suisses devront se prononcer sur la loi relative au Manager Care.

Si cette révision de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) est acceptée, la plupart des assurés ne pourront plus choisir librement leur médecin , leur hôpital, leur établissement de soins ni même leur pharmacie.Ceux qui souhaitent conserver leur médecin de confiance devront payer plus cher.Ils devront dorénavant payer de leur poche 15% au lieu de 10% des coûts, et ce à concurrence de CHF 1000, en plus de la franchise de CHF 300 minimale!

Le libre choix du médecin deviendra un privilège réservé aux plus fortunés.Cette loi favorise la médecine à deux vitesses et débouchera sur des rationnements et sur une baisse de qualité.

Nous ne sommes pas d'accord! Les médecins disent NON et tous les patients devraient le faire avec eux!

 

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.non-a-la-loi-managed-care.ch

Commentaires

Le pire, c'est que ceux qui prônent les réseaux intégrés nous tendent la sucette en nous faisant croire qu'un tel système coûtera moins cher, alors qu'en pratique, il adviendra tout autre chose. En effet, ce système sera encore plus au service des diagnostics - et non des malades - et nous voyons bien que cette médecine déjà passablement en vigueur coûte de plus en plus cher.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 05/05/2012

Les commentaires sont fermés.