03/06/2012

Johnny

Concert mémorable hier soir au Stade de Genève avec un Johnny un peu défréchi mais toujours aussi pêchu...et tout cela malgré une pluie battante ....mais heureusement j'étais sous toit donc bien à l'abri !

Aucun parapluie ne s'est ouvert et les fans ont accepté de se faire trempés en gardant leur enthousiasme tout au long du spectacle!

Comme je l'ai toujours pensé cet artiste,  bientôt septuagénaire, est une véritable bête de scène.

Ce qui m'a frappée c'est que plus le concert avançait plus Johnny mettait le paquet et vers la fin j'ai même trouvé qu'il avait rajeuni....Comme quoi la scène lui convient particulièrement et il a vraiment la musique dans le sang!

C'est pourtant pratiquement toujours les mêmes chansons souvent un peu ringardes mais on tombe innévitablement sous le charme du personnage et des effets lumière vraiment grandioses!

Tous ces gens qui sont venus pour l'entendre savent-ils combien de travail il y a la derrière? Combien de temps passé à faire des répétitions pour arriver à une telle perfection? Ce qui est le lot de chaque musicien se produisant sur scène même à un plus petit niveau....Que d'heures à bosser souvent dans des locaux plus ou moins insalubres avant de pouvoir présenter un spectacle en public....et cette partie j'en parle en connaissance de cause puisque d'abord avec le Jazz puis avec la musique électronique j'ai parcouru la Suisse un peu partout....

Le rêve de devenir un ou une Johnny habite chaque musicien ....mais dans ce métier il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Musicienne

www.bea-music.comConcert électro 4.JPG

 

 

14:57 Publié dans Musique | Tags : johnny, musique, jazz, électronique, répétitions, chansons, tgravail, suisse, rêve, concert, spectacle, artiste, stade | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Johnny, c'est une affaire de goût... Mais de grâce, admettez qu'il est défraîchi - c'est à dire manquant de fraîcheur...

Et puis, si l'on rester sous la pluie, c'est pour se faire tremper (à l'infinitif)

Une bonne orthorgraphe, cela devrait être inévitable.

Écrit par : Déblogueur | 03/06/2012

Les commentaires sont fermés.