05/07/2012

secret médical

"Le secret médical aux bons soins des assureurs" un dernier pas qu'a franchi hier Alain Berset qui a choisi de se ranger du côté des assureurs plutôt que des patients!

Heureusement que le managed care n'a pas été accepté car cela aurait été la grosse goutte qui faisait déborder le vase concernant les droits des patients. Mais attention les assureurs préparent certainement un coup tordu pour défendre leur propres intérêts et non celui des patients.

On se demande de quel côté de la barrière se trouve le ministre de la santé qui a l'air de croire qu'il va solutionner l'ascension des coûts de la santé en se rapprochant et en défendant la cause des assureurs.

"Le secret du patient est enterré" clame l'éditorial de la TDG et il a bien raison car tout le pouvoir revient aux assureurs qui gagnent encore une manche dans le conflit qui existe bien entre la défense des assurés et ceux qui n'en finissent pas de les gouverner en faisant ce qu'ils veulent sans aucun contrôle.

Il n'y a bientôt plus aucun avantage du côté des assurés car les compagnies d'assurance détiennent tout les pouvoirs décisionnels.

Vivement la caisse unique pour qu'enfin on mette un peu d'ordre et de transparence dans les comptes des assureurs.

On arrivera alors probablement  à contrôler mieux l'explosion des coûts de la santé et surtout la hausse des primes.

Ne laissons pas les assureurs grignoter petit à petit notre sphère privée et bafouer le secret médical!

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

Commentaires

Le masque de Berset.

Récemment l'OFAS s'est réjouit de ce la Suisse ait triomphé des invalides de naissance, dont il est constant que ce sont des fraudeurs patentés qui simulent l'invalidité depuis leur naissance. Cet héroïque office, à ce jour subordonné à Berset, s'y est attelé tout seul, sans l'ombre d'un contrôle démocratique.

Par décision d'un comité technocratique UE-Suisse les rentes des invalides de naissance ne sont plus exportables au sein de l'UE. Y compris pour les demandes en cours.

Décision d'un comité mixte et technocratique. Punkt Schluss. Le contrôle démocratique a disparu depuis l'adoption de l'ALCP, puisqu'une modification technocratique à l'annexe II de l'Accord de libre circulation suffit comme le précisait l'article 18 de cet accord.

"Art. 18 Révision
Si une partie contractante désire une révision du présent accord, elle soumet une proposition à cet effet au Comité mixte. La modification du présent accord entrera en vigueur après l’accomplissement des procédures internes respectives, à l’exception d’une modification des annexes II [coordination des assurances sociales] et III qui sera décidée par le Comité mixte et qui pourra entrer en vigueur aussitôt après cette décision."

Remarquez que l'UE n'a pas dû trop se rendre compte des conséquences de la mention des rentes pour invalides de naissance (rentes extraordinaires) à l'une des nombreuses annexes d'un long règlement. La responsabilité est celle de l'OFAS, de Berset et de son prédécesseur.

Remarquez que l'inscription à l'annexe n'est pas conforme à l'article 70 du nouveau règlement.

Remarquez que cela n'est pas théorique. A ma connaissance un invalide de naissance a déménagé il y a deux mois à Ferney faute de logement à Genève. Il doit donc rentrer sur-le-champs. Dans un logement aux portes assez large. Si vous en connaissez un de disponible. Autonomie sabotée.

Remarquez que c'est idiot on ne fait pas un centime d'économie et on ne voit pas quelle fraude l'on éviterait.

Mais enfin pour les invalides de naissance quel est l'objectif final de Berset ? L'avortement obligatoire de ceux et celles qui pourraient devenir invalide de naissance ? Et pour ceux que l'on aurait raté, l'euthanasie à la naissance ?

Écrit par : CEDH | 05/07/2012

Ce que vous dites Madame est bien vrai mais sachez qu'aujourd'hui le mot patient n'existe plus et d'impatients patients ont trouvé sur internet le moyen de trouver plus vite réponse à leurs maux tout en donnant leurs coordonnées,donc le secret de la sphère privée avec ce moyen diabolique y'a belle lurette qu'elle n'existe plus du moins pour les plus naifs.Cependant la solitude belle invention des moyens actuels aura servi pour de plus amples études sur le comportement des gens en mal de vivre mais pour lesquel rien n'existe ,excepté l'écoute d'un humain bien vivant mais n'ayant pas l'apparence d'un écran rempli de vide de sens aux mots envoyés aux 4 vents et qui reviennent auréolés d'un simple je t'aime ou courage-Les plus réalistes ont compris ,il leur aura fallu bien du temps mais chat échaudé désormais craint l'eau froide c'est bien connu et beaucoup la craigne tellement qu'ils préfèrent même ne plus répondre au téléphone,c'est la décadence généralisée du monde actuel qui se veut tellement moderne qu'il en oublie le bon sens même du mot raisonnement ou réflexion sur le long terme

Écrit par : lovsmeralda | 06/07/2012

La bonne foi commande de préciser que si le coup de grâce dirigé contre les invalides de naissance a été porté par Berset et qu'il aurait fort bien y renoncer, il a été rendu possible par une modification législative formelle (77 al.2 LAI) adoptée antérieurement et préconisée par le PDC Burkhalter.

J'ai rarement été confronté directement, sous nos cieux, à quelque chose de pareillement abject qui soit froidement planifié.

Écrit par : CEDH | 06/07/2012

Les commentaires sont fermés.