25/07/2012

Aminona

"Toujours plus d'opacité dans le projet d'Aminona" titre la TDG du 25 juillet!

Depuis déjà pas mal de temps je voulais m'insurger contre ce méga-projet qui va dénaturer toute une région du Valais.

Je croyais encore à l'acceptation des différents recours déposés par les associations de la défense de la nature mais voilà que le Tribunal Fédéral vient de débouter les opposants et que le début des travaux peut démarrer officiellement.

Mais il y a heureusement un mais puisque il y a pas mal de flou quant au financement et que le directeur de l'ALRV, un nom pour le moins barbare et prétencieux ,Aminona Luxury Resort and Village SA, n'est pas du tout à fait clair à ce sujet.

Rien que le nom du projet devrait dégoûter les autorités valaisannes de la région mais ,comme le dit si bien le dicton "L'argent n'a pas d'odeur".C'est une certaine forme de prostitution devant des devises étrangères d'où quelles proviennent.....

J'espère vivement que Franz Weber qui dit vouloir s'occuper de cette affaire "leur foncera dans le cadre" et réussira à faire échouer "cette balafre qui va détruire le paysage"

Pour ma part il y a tellement d'argent en jeu  qu'il faudrait probablement un miracle pour faire capoter cette horreur.

Mais le Christ n'est plus là....peut-être que Franz Weber pourrait le remplacer!

Béatrice Deslarzes

conseillère municipale verte à Veyrier mais valaisanne de coeur

www.bea-music.com

 

 

 

 

Commentaires

Que ce soit Franz Weber ou un autre personnage, dans tous les cas, il faudrait une « intervention divine » pour multiplier les pains à envoyer dans le portrait des promoteurs et des autorités locales de ce projet insensé !

Si Crans-Montana est la station-phare de la région, les défenseurs de la nature à Aminona devraient être à cran !

Écrit par : Benoît Marquis | 25/07/2012

Les commentaires sont fermés.