25/07/2012

Aminona

"Toujours plus d'opacité dans le projet d'Aminona" titre la TDG du 25 juillet!

Depuis déjà pas mal de temps je voulais m'insurger contre ce méga-projet qui va dénaturer toute une région du Valais.

Je croyais encore à l'acceptation des différents recours déposés par les associations de la défense de la nature mais voilà que le Tribunal Fédéral vient de débouter les opposants et que le début des travaux peut démarrer officiellement.

Mais il y a heureusement un mais puisque il y a pas mal de flou quant au financement et que le directeur de l'ALRV, un nom pour le moins barbare et prétencieux ,Aminona Luxury Resort and Village SA, n'est pas du tout à fait clair à ce sujet.

Rien que le nom du projet devrait dégoûter les autorités valaisannes de la région mais ,comme le dit si bien le dicton "L'argent n'a pas d'odeur".C'est une certaine forme de prostitution devant des devises étrangères d'où quelles proviennent.....

J'espère vivement que Franz Weber qui dit vouloir s'occuper de cette affaire "leur foncera dans le cadre" et réussira à faire échouer "cette balafre qui va détruire le paysage"

Pour ma part il y a tellement d'argent en jeu  qu'il faudrait probablement un miracle pour faire capoter cette horreur.

Mais le Christ n'est plus là....peut-être que Franz Weber pourrait le remplacer!

Béatrice Deslarzes

conseillère municipale verte à Veyrier mais valaisanne de coeur

www.bea-music.com

 

 

 

 

23/07/2012

Bon appétit!

Le fauchage terminé on a fait une petite ballade dans nos coins préférés et nous nous sommes régalés.....

C'est un loisir aussi un peu démodé mais combien agréable et surtout délicieux.

Un bon repas avec des amis arrosé d'un petit Gamay bien valaisan et accompagné des bons röstis bien grillés....C'est un vrai délice....Essayez et vous verrez mais avant de déguster il faut pas mal marcher dans les prés et parcourir un certain nombre de kilomètres ....mais c'est aussi bien mieux que le fitness.....comme le fauchage dont j'ai parlé dans mon dernier blog.

Bon appétit .....du moins en rêve!

Béatrice Deslarzes

Amoureuse de plaisirs simples!

Il y a du nouveau sur mon site....

www.bea-music.comIMG_5530.jpg

 

20/07/2012

Fauchage

Avec un peu de retard  j'ai très envie de réagir à l'article publié dans le TDG le weekend du début juillet :"Les faucheurs sont de retour dans les parcs genevois".

Je voudrais surtout exprimer ma satisfaction et dire que "C'est le moment" car cela permet de supprimer enfin toutes ces tondeuses, débroussayeuses et souffleuses qui polluent notre environnement et utilisées par bon nombre de jardiniers pour les jardins privés mais aussi par des particuliers en ville et même en montagne.

Depuis 32 ans nous faisons les foins à Morgins dans notre vieux mayens à la faux bien entendu et avec une équipe à laquelle nous avons appris à faucher et à rammasser les foins d'une manière peut être ancestrale mais combien agréable du poit de vue de la pollution: pas de moteur à essence,un simple petit bruit de frottement contre l'herbe et de plus un bon exercice physique bien plus efficace que le fitness!

Samedi 14 juillet 2012 c'était notre journée officielle et nous étions 14 à procéder au fauchage de 3000 m de plus en pente mais aussi à déguster une bonne râclette aggrémentée d'un excellent gâteau au chocolat puisque le veille c'était mon anniveraire que nous avons pu fêter dans une ambiance trés chaleureuse et faire encopre toute la vaisselle dans un saut d'eau ....aussi à la main!IMG_5490.jpgIMG_5496.jpgIMG_5504.jpgIMG_5507.jpgIMG_5511.jpgIMG_5517.jpgP1000462.jpg

En tant que conseillère municipale verte je serais tentée de déposer une motion à Veyrier pour que partout, mais d'abord chez les jardiniers officiels, nous introduisons ce mode de fauchage qui a fait "fondre les jardiniers de la ville de Genève"...et pourquoi pas dans toutes les communes genevoises!

Mais comment convaincre une commune qui est totalement à droite et qui trouverait certainement ce mode complétement ringard....même si elle pourrait redevenir à la mode....

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

 

 

 

05/07/2012

secret médical

"Le secret médical aux bons soins des assureurs" un dernier pas qu'a franchi hier Alain Berset qui a choisi de se ranger du côté des assureurs plutôt que des patients!

Heureusement que le managed care n'a pas été accepté car cela aurait été la grosse goutte qui faisait déborder le vase concernant les droits des patients. Mais attention les assureurs préparent certainement un coup tordu pour défendre leur propres intérêts et non celui des patients.

On se demande de quel côté de la barrière se trouve le ministre de la santé qui a l'air de croire qu'il va solutionner l'ascension des coûts de la santé en se rapprochant et en défendant la cause des assureurs.

"Le secret du patient est enterré" clame l'éditorial de la TDG et il a bien raison car tout le pouvoir revient aux assureurs qui gagnent encore une manche dans le conflit qui existe bien entre la défense des assurés et ceux qui n'en finissent pas de les gouverner en faisant ce qu'ils veulent sans aucun contrôle.

Il n'y a bientôt plus aucun avantage du côté des assurés car les compagnies d'assurance détiennent tout les pouvoirs décisionnels.

Vivement la caisse unique pour qu'enfin on mette un peu d'ordre et de transparence dans les comptes des assureurs.

On arrivera alors probablement  à contrôler mieux l'explosion des coûts de la santé et surtout la hausse des primes.

Ne laissons pas les assureurs grignoter petit à petit notre sphère privée et bafouer le secret médical!

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

04/07/2012

Mauvaise foi

J'en étais sûre ....cela n'a d'ailleurs pas tardé et tout le Valais mais surtout les valaisans non seulement pleurnichent mais vont tout faire pour détourner la loi. Mais quelle loi les fait tellement gémir depuis le 11 mars de cette année?

C'est bien entendu celle qui a fait et fait encore la une des journeaux et en particulier de la TDG : la victoire qui a fait triompher Franz Weber qui n'a pas fini de faire parler d'elle avec un nouvel épisode :" le duel Constantin-Weber qui fait jaser Montana"!

Le promoteur valaisan n'hésite pas à détourner cette loi avec un énorme complexe d'habitations sous prétexte de faire un Hôtel 5 étoiles soit disant indispensable à cette région et en totale complicité avec les autorités locales.

Non seulement les promoteurs on détruit tout ce qui faisait de Montana une belle station de montagne en multipliant les résidences secondaires mais maintenant ces mêmes promoteurs s'autorisent le droit de détourner la loi.

Connaissant bien le caractère valaisan je savais qu'ils ne tarderaient pas à trouver une ou plusieurs formules pour ne pas respecter la loi qui a été votée par le peuple et qui ne les arrange pas du tout.

Tout cela était prévisible car le Valais est dominé par une poignée de promoteurs qui s'enrichissent sur le dos de la population. Tout ce parc immobilier ne se fait pas pour le bien de la population mais pour s'en mettre plein les poches au détriment de cette même population valaisanne.

Bon courage à Franz Weber car ces promoteurs sont de vrais requins qu'il est difficile d'attrapper.

Encore un exemple d'une vraie magouille à la valaisanne dont Christian Constantin connaît bien tous les rouages!

Béatrice Deslarzes

Valaisanne de pure souche

www.bea-music.com

www.fondationbea.com

 

 

 

 

02/07/2012

Fondation Bea pour jeunes Artistes

L’année prochaine, notre fondation fêtera ses 10 ans d’existence, une période riche en événements et en rencontres avec des artistes, mais aussi avec tout ce monde qui les entoure. Ces années nous ont permis d’apporter notre aide à plus de 150 jeunes talents dans les domaines des arts visuels, des musiques actuelles et des nouveaux médias. Notre présence veut se situer à un moment crucial de leur carrière, pour ceux des arts visuels à la sortie du cocon de l’école et pour les musiciens lors de leur début sur les scènes de la Suisse romande.

Au printemps 2012, la fondation a signé avec l'ECAV (Ecole cantonale d'art du Valais) et la HEAD (Haute école d'art et de design) une convention réglant le partenariat avec ces deux écoles d'art pour un prix annuel.
Les prix viennent d'être attribués...à voir sur le site de la Fondation BEA pour jeunes Artistes

www.fondationbea.com

Béatrice Deslarzes

Présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

HEAD_REMISEPRIX_5.jpg