08/09/2012

Rues piétonnes

J'ose à peine le dire moi qui suis conseillère municipale verte à Veyrier sous peine de me faire taper sur les doigts par le parti genevois des Verts, mais je trouve tout de même que le plan des 50 rues piétonnes prévus est un peu farfelu : des petits morceaux de rues par ci par là sans beaucoup de coordination.

Même si je suis foncièrement écologiste (bon il est vrai que je ne circule pas à vélo) je reste un peu dubitative et je crois que ce plan mérite encore beaucoup de réflexion.

Il est vrai qu'il faut prévoir de diminuer le trafic automobile en ville de Genève mais je verrai plutôt de la faire par zones piétonnes bien structurées.

Même si la voiture est l'ennemi juré de tout écologiste il ne faut pas oublier qu'elle existe et que leur nombre ne va pas diminuer dans les années futures bien au contraire.Donc c'est un problème qu'il ne faut pas minimiser et qu'il faut plutôt affronter que effacer ce qu'aurait souvent tendance à faire mon parti les Verts. 

Avec cette réflexion je sais bien que je vais avoir pas mal de remarques puisque les Verts en particulier soutiennent ce projet pour lequel les citoyens de la ville de Genève vont voter le 23 septembre.

J'habite Vessy donc je n'ai officiellement pas un mot à dire sur ce sujet .....

Nous avons tous des votations fédérales trés importantes à voter ce jour là  en particulier en acceptant l'innitiative sur la fumée passive et celle concernant l'enseignement de la musique dans les écoles.

J'attends les commentaires qui ne vont certainement pas tarder et qui vont peut-être parler de trahison!

Béatrice Deslarzes

http://www.bea-music.com

15:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Sion a réalisé une zone piétonne qui tient la route. Il est vrai que dans la capitale les automobilistes se font un point d'honneur de s'arrêter devant les passages piétons dans toute la ville. Dans la zone piétonne aucun problème sauf quelques ahuris qui se tiennent au milieu de la chaussée pour baragouiner sur leur portable.
La prochaine fois que vous serez de passage observez les points que j'ai soulevé

Écrit par : Les rives du bisse | 08/09/2012

même parti, même avis...
pire que cela, je pense que cette expérimentation mal conçue dégoutera définitivement les genevois de voter les futurs plans piétons.

Écrit par : bob roberts | 09/09/2012

ou comment la réalité fini toujours par nous rattraper.

Écrit par : lovsmeralda | 09/09/2012

Bonjour Béatrice!

Tout à fait d'accord avec votre point de vue pour les rues piétonnes. Par contre pour le parti des Verts j'ai quelques doutes...

Ce parti cherche-t-il vraiment une solution à nos problèmes d'environnement, d'énergie? Je suis persuadé du contraire! Pourquoi?

Je suis assis sur la plus grande réserve mondiale de brut au monde, encore plus que l'Arabie Saoudite: la Faja del Orinoco, ici au Venezuela où j'habite depuis plus de 15 ans!

Avec un ami nous avons mis au point un projet pour générer proprement et sans contamination de l'électricité. Je vous rassure tout de suite, il ne s'agit pas d'un perpetuum mobile (ils n'existent pas), ni d'énergie solaire ou éolique, encore moins de géothermie. (Pour en savoir plus: http://lesautresenergies.blog.tdg.ch/). Et quand un Vert, comme Van Singer, en plus physicien diplôme de l'EPFL (ce n'est pas rien) me dit: je reçois tous les jours 50 cm de courrier de gens qui pensent avoir inventé le mouvement perpétuel...j'en reste bouche bée!

Hier, samedi 8 septembre, j'étais réuni avec le ministre de l'électricité (c'est un nouveau ministère ici) pour mettre au point tous les détails de ce projet qui va voir le jour ici, dans un pays pétrolier en plus(!!!) et qui aurait tellement pu convenir à ma Patrie! Haute technologie, nouveautés pour les universités, indépendance énergétique et milliers d'emplois...mais il semble que cela n'intéresse personne! Chevrolet, ça vous rappelle quelque chose?

Cinquante millions de francs pour mettre au point le prototype et ensuite bénéficier de l'infrastructure et des équipements (qui représentent le plus "gros morceau" de l'investissement)c'est bien trop cher payé, il vaut mieux dépenser 2'700 millions (et ce sera certainement plus) pour des Gripen qui seront bientôt totalement démodés, car le projet tient aussi un arrière-goût d'applications militaires et pas des moindres!

Le pire de tout: on ne nous demande même pas: comment ça marche? De quoi s'agit-il?
Non, voyez-vous même la réponse de Van Singer et tirez-en vos conclusions! Et la Suisse pense sortir de nucléaire, avec une telle mentalité? Laissez-moi rire, mais c'est plutôt à en pleurer!

Ici l'Université Polytechnique va publier un article dans sa revue scientifique du mois de septembre. Cet article ne va pas du tout plaire aux unis européennes (voir mes réponses à l'article de La Liberté de Fribourg).

Car ici on demande de quoi il s'agit, on veut savoir et quand on est convaincu que cela tient la route, on ne peut plus les arrêter! Quelle différence!
J'en suis très content et d'un autre côté bien triste quant aux réactions suisses...

Quel est votre avis? Je serais curieux d'avoir l'opinion d'une "Verte".
Amicalement - Ronald

Écrit par : Ronald Fries | 09/09/2012

Les commentaires sont fermés.