24/09/2012

Fumée active.

Aprés de weekend de votations lors duquel l'initiative de la ligue pulmonaire suisse "Protection contre le tagagisme passif " a été séchement rejetée avec 66% de non!

C'est peut-être une petite  victoire des fumeurs qui dans plusieurs cantons pourrons continuer à tirer sur leur cigarettes dans les bistrots et les fumoires autorisés tout en polluant les travailleurs qui les entourent.

Il est vrai que cette initiative était un peu prématurée par rapport à la loi fédérale adoptée en 2010 concernant la législation du tabac et qui semble convenir au peuple suisse même si elle est en retard par rapport aux pays qui nous entourent.

De plus il y a certainement un danger du côté des pro-tabacs c'est de vouloir revenir en arrière et profiter de ce non massif pour relancer un éventuelle initiative pour favoriser les fumeurs même si gastro suisse a proclamé n'avoir pas l'intention de le faire.

Je reste toujours abasourdie devant les discussions concernant la consommation de tabac alors que l'on connait  très bien, depuis des années, ses méfaits.

Drogue légale comme l'alcool  et rapportant beaucoup d'argent à l'Etat ce n'est pas demain que leur production sera interdite définitivement.

Comble de tout pourquoi ne pas légaliser les drogues illégales si le profit est la seule motivation et que la santé de la population n'est pas une préoccupation essentielle?

On veut baisser les coûts de la santé (qui sont en réalité ceux de la maladie) mais on ne fait pas grand chose au niveau de la prévention.

La balle est dans le camp des politiciens au niveau cantonal mais  surtout du Conseil Fédéral!

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne collaboratrice du Servicee de Santé de la Jeunesse à Genève

www.bea-music.com

15:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Dans mon village de montagne situé sur la rive droite du Rhône un de mes amis propriétaire d'un bistro s'est bien moqué des votations cantonales et a ouvert une salle attenante aux fumeurs qui dans la journée accueille des retraités et des dames qui jouent au tribolo. Tout le monde est content et ce n'est pas le pandore municipale qui va ramener sa fraise car il sait que s'il fait du zèle quelques plaintes bien senties auprès du Conseil municipal (panachage pdc,ps et plr) et l'arpette perd son job.

Vivons heureux, vivons caché.

Je sais que vous êtes une adepte des ciseaux d'Anastasie si un commentaire ne vas pas dans le sens souhaité. Toutefois, je vous saurai gré de faire une exception et d'un esprit de tolérance.

Écrit par : Le passant ordinaire | 24/09/2012

Les commentaires sont fermés.