27/09/2012

Assistance au suicide

Un article dans la TDG d'aujourd'hui sur l'assistance au suicide autorisée en Suisse (si il n'y a pas de mobile égoïste) m'a fait titiller et je voudrais y ajouter un complément.

Tout d'abord je suis parfaitement satisfaite que le statu quo soit maintenu concernant ce sujet délicat moi qui ait milité pendant des années pour défendre ce droit fondamental du libre choix de sa mort.

Mais je constate que dans chacun des articles sur l'assistance au suicide on cite Exit et Dignitas mais on oublie systématiquement une petite association qui a son siège à Berne et qui s'occupe aussi de ce problème. Il s'agit de" Exinternational" dont je suis médecin conseil et qui fait surtout des assistances pour les étrangers. Il est vrai qu'elle oeuvre dans la plus grande discrétion tout en respectant strictement la loi et en accordant cette assistance que sous certaines conditions très strictes( d'ailleurs comme le font également Exit et Dignitas).

Vous pouvez consulter son site ci-dessous qui est en allemand et en anglais pas encore en français.

En Suisse nous pouvons dire que nous sommes privilégiés par rapport aux pays qui nous entourent pour lesquels ce sujet est encore un énorme tabou.

Quand est-ce qu les personnes en fin de vie pourront choisir de mourir dans leur pays, chez elles comme elles le désirent?

C'est le combat que mènent aujourd'hui les différentes Associations pour le Droit de Mourir dans la Dignité dans tous ces pays.

A ce moment là nous n'aurons plus besoin de le faire à leur place en Suisse!

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'Exit.

www.exinternational.ch 

11:28 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Excellente nouvelle et merci pour cette précision utile: il n'y a donc pas de duopole pour cette noble et bienvenue activité en Suisse. Chacun peut donc s'en réjouir car l'ultra médiatisation des deux organisations les plus connues pouvait donner à penser qu'on frise parfois le "business", vu les prix et honoraires pratiqués(par l'une d'entre elles au moins).

Il est d'ailleurs étonnant que des "préventologues" fanatiques n'aient pas encore tenté de faire revenir la Suisse en arrière pour abroger la loi et supprimer le droit de porter assistance aux candidat-e-s à l'euthanasie, comme c'est le cas pour l'IVG que certains souhaiteraient voir "déremboursée" par les caisses-maladie.

La doxa hygiéniste qui déferle sur la planète a pris les allures et les méthodes d'une secte promulguant des interdits propitiatoires pour s'attirer les bonnes grâces de ses dieux...

Longue et BELLE vie à tous et à toutes ! (jaw)

Écrit par : J.-A. Widmer | 27/09/2012

merci Béatrice Deslarzes, pour l'information et pour aborder le sujet de la dernière dignité.

Écrit par : Pierre à feu | 27/09/2012

Merci et bravo pour votre combat!

Écrit par : Mère-Grand | 28/09/2012

Les commentaires sont fermés.