29/10/2012

Arnaque

Je viens de recevoir,comme probablement beaucoup d'entre vous, ma nouvelle Police d'Assurance de ma caisse maladie la CSS et à ma grande surprise la plupart des montants sont restés les mêmes sauf pour mon assurance d'hospitalisation privée qui elle a pratiquement doublé.

Suite à mon téléphone  à la CSS voici ce que j'ai appris:

Cette prime a augmentée car j'ai utilisé cette assurance en 2011 pour une hospitalisation aux HUG  tout simplement parce que mon  soit disant " bonus" accordé  sur cette prime a été suprimé et cela pour 3 ans.

En définitive , suivez bien mon raisonnement, je continue à payer une assurance complémentaire relativement chére mais en plus je rembourse ce que j'ai coûté à l'assurance par l'augmentation de ma prime jusqu'au montant déboursé par l'assurance pour payer mon séjour hospitalier.

Au fonds je paye deux fois et c'est une pratique parfaitement normale qui figure dans les conditions d'assurance donc dans le contrat!

C'est d'ailleurs ce qui est arrivé également à mon mari il y a 3 ans et nous ne pouvons rien y faire.

Une forme d'arnaque parfaitement légale......

Il est vrai qu'avec les assurances maladie on est pas à un abus prêt...Depuis le temps qu'elles nous prennent pour des crétins.....et que nous nous laissons faire faute de soutien politique!

Béatrice Deslarzes

Médecin mais aussi patiente

www.bea-music.com

11:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le but des assureurs, c'est de faire du pognon. Point barre.

Quand je pense que certains politiciens espèrent encore quelques choses de ces rapaces et proposent encore une alternative à la caisse unique publique ... mais pourquoi diable ? Ah oui ... ils sont simplement corrompus.

Écrit par : Djinus | 29/10/2012

Et si nous avions une caisse unique, serait-ce un bon moyen d'éviter ces comportements déviants?
Meilleurs messages.
D. Bertola Reymond

Écrit par : NIN.À.MAH | 29/10/2012

La caisse publique aura le mérite d'être contrôlée par le parlement et devra rendre des comptes. L'exact contraire des assurances privée qui nous oppose le secret des affaires pour mieux cacher leurs magouilles, avec la complicité d'une partie de la classe politique qu'elle corrompt.

Écrit par : Djinus | 29/10/2012

@Djinus,

Je ne crois pas qu'ils soient corrompu mais qu'ils n'ont simplement pas plus confiance à des politiciens qui veulent utiliser l'assurance maladie pour financer leur idéaux qu'à des chefs d'entreprises qui ne veulent que faire du pognon (on sait très bien que certains politiciens, de quel bord qu'ils soient, ne sont pas plus respectables que des chefs d'entreprises opportunistes).

Je suis de ceux qui ne croit absolument pas à la caisse unique. Mais de l'autre côté je crois aussi de moins en moins à la réelle objectivité des assureures.

Raison pour laquelle commencer à faire pression envers les aussureures pour qu'ils commencent à arrêter de prendre les gens pour des cons en dépensant de l'argent pour faire de la pub plutot qu'à optimiser leur cout de fonctionnement est à prendre en considération.

Écrit par : DdD | 29/10/2012

Sans vous offenser, la caisse unique ne sera pas la solution à votre problème ... qui relèvera toujours de l'assurance privée !
Non pas que je sois contre l'idée d'une caisse unique bien gérée, bien au contraire ...

Je réfléchi et j'agis depuis trente ans pour optimiser mes coûts médicaux et j'ai déjà économisé des dizaines de milliers de francs pour l'ensemble de ma famille, utilisés à de bien meilleures fins qu'à engraisser les divers acteurs d'un système mal foutu.

Je ne parle pas ici des soins et de leur qualité, ni de leur accès, qui sont encore d'un luxe dont beaucoup ne se rendent pas compte.
Le système a cependant beaucoup évolué durant ces années, avec certaines tendances positives qu'il faut reconnaître, mais surtout avec un manque de cohérence globale et un manque de poigne pour changer les choses, deux conséquences criantes de nos fameux compromis hélvétiques ... qu'il faut bien savoir assumer !

Pour ma part, je pense qu'un des problèmes majeurs difficile à résoudre actuellement est la prise en compte de l'impact des modifications et des conséquences induites par les nouvelles technologies dans ce système médical et son corollaire que sont les modifications sociales qui en découlent.
Les médecins voient leur pratique et leur savoir (re)mise en cause par des patients hypercondriaques, de nouvelles technologies médicales ou médicamenteuses créent des "marchés" de consommateurs "patients", qui font aussi marcher l'emploi et le commerce, deux moteurs de notre prospérité helvétique ...

L'enjeu consistera donc à trouver, de plus en plus rapidement, des mécanismes incitatoires et régulatoires appropriés permettant d'orienter l'offre et la consommation de soins dans des directions économiquement et socialement acceptables.
De ce côté, il me semble que nos autorités ont quand même fait un travail notable ces dernières années, même si c'est certainement perfectible, sauf que c'est fait de nouveau à la suisse, càd avec un luxe de détails et un standard de qualité tous deux très élevés.

Mais ce n'est certainement pas le seul moyen d'améliorer la situation ...
Si nous étions culturellement davantage sensibilisés à notre capital santé, et au moyen de le préserver efficacement au fil des ans, les choses iraient déjà nettement mieux, par exemple.
Il faudra peut-être également admettre un jour que tout n'est pas soignable de manière idéale ou à un coût globalement supportable, admettre que certaines maladies bénines puissent être supportées sans avoir recours à des consultations médicales ou des appuis médicamenteux, afin de préserver des ressources médicales et économiques pour des cas plus sérieux.

Pour en revenir à votre arnaque, j'ai presque envie de vous suggérer de vous assurer vous-mêmes, en optimisant vos primes dans le cadre de l'assurance de base et en thésaurisant la différence avec vos primes actuelles (et futures) pour pouvoir vous payer le supplément requis pour séjourner en privé ! Si vos calculs ont un sens, vous devriez pouvoir assurer ainsi une hospitalisation privée tous les 18 mois ... ce que je ne vous souhaite bien évidemment pas !)

Écrit par : Xtra BleuCiel | 30/10/2012

@Djinius,en effet c'est un vrai panier à crabe et l'UE n'arrange rien du tout.On devrait d'ailleurs créer un catalogue des arnaques .La Suisse est devenu un vrai paradis pour tous les arnaqueurs.Et pas seulement pour les assurances il existe de nombreux autres domaines comme l'informatique.Car je ne sais pas si vous vous en êtes rendu compte mais un ordinateur aura toujours la facheuse manie surtout entre les mains de mamies à tomber en panne quand tout le monde ou presque est en vacances.Et qui arrive dans leurs grands sabots? les faux informaticiens super doués qui finalement laisseront l'ordi devenu inutilisable mais en contrepartie une grosse somme d'argent aura été payée cash
Un logiciel pour créer de fausses cartes de visite et le tour est joué!

Écrit par : lovsmeralda | 30/10/2012

n'oubliez pas les cours Migros ou autres cours par correspondance qui octroient des certificats obligeant alors l'heureux bénéficiaire à se faire la main auprès des gens isolés.On comprend dès lors mieux la célèbre phrase stipulant le maintient le plus longtemps à son domicile de la personne âgée sans doute pour servir d'appât aux arnqueurs a peine sorti de l'âge du biberonnage et qui doivent tester leurs capacités à endormir les plus crédules qui sont légion dans notre pays

Écrit par : lovsmeralda | 30/10/2012

Les commentaires sont fermés.