10/12/2012

Notre président

Le jour même de son élection Ueli Maurer déclarait:"Aujourdhui je suis heureux et optimiste comme les autres jours." 

Comment peut-on faire une telle déclaration lorsque l'on est l'homme qui va gouverner un pays qui, certes, ne va pas trop mal mais qui va certainement devoir affronter une année 2013 relativement mouvementée. 

Comment fermer les yeux sur les difficultés à venir  et au milieu d'une Europe qui se porte mal et dans laquelle la précarité et la pauvreté augmentent sans cesse.Sans parler des guerres certes assez lointaines mais qui nous concernent tous: des population entières décimées, des enfants qui meurrent de faim et des catastrophes nombreuses qui se multiplient.

Comment faire confiance à un président qui tient de tels propos ....

Est-ce de la naïveté, de l'inconscience ou de l'incompètence?

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com

 

16:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Pour une fois qu'on a un président qui ne fait pas la tronche comme celui de France ou de Navarres ,les Suisses du moins les plus logiques ne vont pas s'en plaindre,bien au contraire .Personne n'est tenu de respecter la mauvaise humeur Genevoise qui revient sitot les festivités derrière et ceci était déjà dit du temps de nos grands parents!

Écrit par : lovsmeralda | 10/12/2012

"lorsque l'on est l'homme qui va gouverner un pays"
Depuis quand le président de la Confédération, qui en fait ne préside que le CF, gouvernerait-il ce pays ? Quelle ignorance ! Le degré zéro de la politique...

Écrit par : Géo | 10/12/2012

Les commentaires sont fermés.