18/02/2013

Opulence et précarité

Comment peut-on choisir un sujet comme l'interdiction de la mendicité alors que l'on vient d'assister à un exemple d'opulence la plus scandaleuse et la plus indécente en "acceptant" qu'un homme puisse toucher 72 millions et en plus pour ne pas travailler....simplement pour garantir la non-concurrence au géant pharmaceutique Novartis...

Combien de pauvres pourrait-on aider seulement avec le dixième de cette somme colossale?

Combien de vagabonds pourraient tout simplement manger à leur faim et enfin dormir sous un toit?

Mais Monsieur Vasella va les aider puisqu'il a promis de verser une partie de cet argent à des oeuvres caritatives.....(somme qu'il pourra certainement déduire de ses impôts)....

C'est je pense la goutte d'eau qui va faire déborder la colère du peuple suisse qui je l'espère votera oui à l'initiative Minder pour que de tels cas ne se reproduisent plus ou du moins diminuent fortement....

Surtout ne nous laissons pas tromper par les arguments d'économie suisse qui voudrait que les Suisses se contentent du contre-projet car des "Vasellas" il doit bien en avoir un peu partout dans les entreprises....

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

16:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il a fini par y renoncer dit la Tribune de ce jour. Sans que l'on sache vraiment quel autre accord a été trouvé en sous-main :-)

Ce qui m'étonne le plus dans cette future votation, c'est la disparité d'intentions de votes dans des partis qui se tiennent habituellement les coudes.

Entre ceux qui brandissent la menace de la disparition des entreprises à l'étranger à laquelle je ne crois pas trop, et ceux qui disent que l'initiative Minder mettra des années à se voir mise en place alors que le contre-projet pourrait se faire beaucoup plus rapidement... on se demande bien pourquoi les votes du peuple qui ne suivent pas les désirs du gouvernement mettent autant de temps à être mis en application...

Cela ressemble à du chantage, auquel on a droit depuis des lustres et qui a mis en péril bien des décisions, car déjà devenues obsolètes lorsqu'elles sont appliquées.

On a vu cela avec les médecines naturelles dont nos élus se sont attachés pendant très longtemps à en extraire le plus possible les substances ou thérapies vraiment soignantes pour imposer un nouveau lobby pharmaceutique naturel.

Et cela ne facilite pas la tâche au votant influençable qui préfère parfois le pire à l'attente.

Bien bien votre site, suis en train de le parcourir ;)

JMMDT

Écrit par : Jmemêledetout | 19/02/2013

Les commentaires sont fermés.