30/03/2013

"Prisonnier politique"?

Malgré de nombreuses rumeurs publiques j'ai toujours considéré Bernard Rappaz comme quelqu'un d'intelligent et surtout tenace. C'est assez admirable de voir cet homme avancer avec espoir et conviction malgré tous les déboires qu'il a dus endurer. C'est vraiment un militant de la première heure et fidéle à ses idées qui restent très réalistes face à notre monde moderne dont il n'apprécie pas la direction et qu'il ose dénoncer bien fort.

Je me réjouie de voir sortir son livre qu'il a écrit en prison car on pourra certainement y lire les méfaits de celle-ci qui le plus souvent n'améliore pas du tout le détenu mais le péjore plutot.

Lui il semble qu'il a su profiter de cette incarcération pour essayer de s'améliorer ce qui n'est malheureusement pas le cas de la majorité des prisonniers faute de structure les encourageant à le faire.

Pendant mes années comme médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon à Genève j'en est vu des prisonniers dépérir lentement à cause de cet internement.

La prison est peut-être un mal nécessaire comme le dit lui-même Bernard Rappaz mais il faut qu'elle apporte un changement positif pour le détenu ce qui n'est pas du tout le cas actuellement .Il y a encore un long chemin pour que l'on admette que ceux qui purgent une peine sont des êtres humains comme nous tous et qu'ils ont besoin d'encouragement pour reprendre une vie sociale pratiquement normale.

Il y a encore du boulot pour les politiciens qui ne pensent souvent qu'à remplir les prisons dans lequelles il n'y a même plus de places ce qui ne résout que très peu le probléme de la délinquance.

L'important à mes yeux c'est le côté réinsertion de la prison et non pas son activité punitive qui doit être mis en avant.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon

www.bea-music.com

 

 

15:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Mettre prisonnier politique avec un point d'intérogation est assez déplacé. Rappaz n'a pas été condamné pour délit d'opinion mais pour avoir violé la loi sur les stupéfiants.

" Je me réjouie de voir sortir son livre qu'il a écrit en prison car on pourra certainement y lire les méfaits de celle-ci qui le plus souvent n'améliore pas du tout le détenu mais le péjore plutot. "

Je ne crois pas que les détenus sont les mieux placés pour nous donner des infos fiables sur leurs conditions de détentions. Je doute que la majorité des prisonnier sont content d'être en prison. Cette dernière n'est pas faite pour rendre les détenus heureux, mais pour protéger les citoyens de leurs méfaits. Et justement la prison doit être avant-tout être punitif. La réinsertion ne doit être qu'en second. Car avant de parler de réinsertion faut encore savoir à quelle genre de détenu on a à faire?

Maintenant il est vrai que ce n'est pas une raison de les laisser dans des conditions inhumaines. Surtout que ce sont les surveillants qui sont en première ligne de mire des détenus à bout de nerf. Ils faut penser aussi à eux et pas seulement aux détenus.

D.J

Écrit par : D.J | 30/03/2013

« Et justement la prison doit être avant-tout être punitif. La réinsertion ne doit être qu'en second. »

Donc la motivation première pour DJ est la vengeance. Vouloir protéger la société ne vient qu'en seconde lieu. Belle mentalité !

Écrit par : Daniel | 30/03/2013

Les commentaires sont fermés.