30/03/2013

"Prisonnier politique"?

Malgré de nombreuses rumeurs publiques j'ai toujours considéré Bernard Rappaz comme quelqu'un d'intelligent et surtout tenace. C'est assez admirable de voir cet homme avancer avec espoir et conviction malgré tous les déboires qu'il a dus endurer. C'est vraiment un militant de la première heure et fidéle à ses idées qui restent très réalistes face à notre monde moderne dont il n'apprécie pas la direction et qu'il ose dénoncer bien fort.

Je me réjouie de voir sortir son livre qu'il a écrit en prison car on pourra certainement y lire les méfaits de celle-ci qui le plus souvent n'améliore pas du tout le détenu mais le péjore plutot.

Lui il semble qu'il a su profiter de cette incarcération pour essayer de s'améliorer ce qui n'est malheureusement pas le cas de la majorité des prisonniers faute de structure les encourageant à le faire.

Pendant mes années comme médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon à Genève j'en est vu des prisonniers dépérir lentement à cause de cet internement.

La prison est peut-être un mal nécessaire comme le dit lui-même Bernard Rappaz mais il faut qu'elle apporte un changement positif pour le détenu ce qui n'est pas du tout le cas actuellement .Il y a encore un long chemin pour que l'on admette que ceux qui purgent une peine sont des êtres humains comme nous tous et qu'ils ont besoin d'encouragement pour reprendre une vie sociale pratiquement normale.

Il y a encore du boulot pour les politiciens qui ne pensent souvent qu'à remplir les prisons dans lequelles il n'y a même plus de places ce qui ne résout que très peu le probléme de la délinquance.

L'important à mes yeux c'est le côté réinsertion de la prison et non pas son activité punitive qui doit être mis en avant.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon

www.bea-music.com

 

 

15:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

29/03/2013

Punching-Ball ?

Vraiment pas très brillante l'interview du président des Français François Holland hier soir sur TV F2.

C'est vrai qu'il n'a cessé de parler à la première personne (je,moi je...) mais il ne s'est pas mal sorti des petits pièges tendus par le journaliste .Il est également vrai qu'il n'a pas amené des solutions miracles pour essayer de résoudre le marasme dans lequel se trouve actuellement la France....il a voulu certainement tranquilliser le peuple français mais ce qui m'a frappé surtout c'était le débat qui a suivi immédiatement cet interview.

A peine était-il sorti du plateau de TV que les journalistes présents se sont acharnés sur sa prestation. Plus critiques les uns que les autres il l'ont vraiment matraqué en s'acharnant sur lui comme une meute de hyènes s'achargne sur une proie.

Comment veut-ton qu'un seul homme puisse résoudre tous les problèmes si la nation ne le suit pas et se contente de l'abaisser encore un peu plus? 

Au lieu  de le frapper san arrêt en critiquant chacune de ces actions le peuple devrait être solidaire et faire corps avec lui pour essayer ensemble de redonner à la France un peu d'éclat.

Mais ce n'est pas du tout le cas et hier soir j'avais vraiment l'impression qu'il servait de punching Ball à toute une nation mécontente et revencharde.

Est-ce qu'une telle attitude serait possible en Suisse?

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

17:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

21/03/2013

Encore les EMS

J'ai très envie de réagir aux recommandations données par le Conseil d'éthique de la Fegems et en particulier aux commentaires de son président François Loew un confrère et ami avec lequel je travaille dans la Commission Santé d'Uni3.

C'est avec une grande décontraction qu'il annonce que non seulement plus de la moitié des résidants en EMS sont atteints de démence mais que ce pourcentage va augmenter dans les années à venir!

Ce pronostic me fait penser à l'attitude d'une infirmière que j'ai connue lorsque je travaillais aux HUGE qui maintenait les plantes en vie jusqu'au boutisme même si il ne restait plus qu'un seule feuille elle les arrosait chaque jour avec l'espoir de les voir revivre et surtout les empêchait de mourir....

C'est pour moi une image qui reflête bien souvent l'attitude que l'on adopte dans la plupart des EMS.

Est-ce que vraiment l'être humain mérite cette fin de vie indigne et dégradante alors qu'il a trimé toute sa vie pour se faire une place? 

Pour partir plus dignement le premier pas à faire consiste à rédiger ses directives anticipées qui permettent à l'entourage familial  et aussi médical de prendre les décisions qui correspondent à la volonté exprimée par le résidant.

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT.

www.bea-music.com

 

15:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2013

Un demi Dieu?

Non ce n'est pas du nouveau pape dont je veux parler....mais d'un autre monsieur qui vient d'éliminer en beauté (?) le PLR du gouvernement Valaisan et qui vient de faire basculé le Conseil d'Etat encore plus à droite!

Il sera à la fois Conseiller d'Etat valaisan, conseiller national et vice président de l'UDC de quoi avoir un peu la grosse tête du moins être animé par un soupçon d'orgeuil avec un brin de vantardise.....

En tous les cas il sera mis à l'épreuve car c'est une montagne (pas seulement valaisanne) qu'il devra gravir et sans faute! Tous les regards (et pas seulement médiatiques) seront tournés vers lui pour le suivre à la trace!

Le boulot de Conseiller d'Etat est déjà un plus que 100%, celui de Conseiller National est pas mal aussi avec en plus le rôle de vice-président du parti suisse UDC.....

Attention au burn-out qui a déjà foudroyé pas mal de politiciens ce qui devrait le faire réfléchir avant d'embrasser tant de tâches....

Mais rien ne rebute celui qui se prend pour un Dieu.... même pas l'enfer qui le guette!

Béatrice Deslarzes

Une valaisanne verte....Conseillère Municipale à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

15:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2013

Assistance au suicide

"Dignitas sous le coup d'une plainte pénale" titre l'article de la TDG qui concerne l'assistance au suicide pratiquée pour des étrangers qui viennent mourir en Suisse puisque  l'article 115 du code pénal suisse ne condamne pas cette assistance sauf si elle est  poussée par un mobile égoïste. 

Le ministère public zurichois a ouvert une procédure pènale à l'encontre de Dignitas parce qu'il avait reçu une contribution de CHF 21.000.- pour le suicide de deux allemands un père et sa fille.

Je pense que Ludwig Minelli n'aura pas de peine à expliquer ce montant par les frais qu'engendre une assistance au suicide pour étrangers qui chez Dignitas peut atteindre plus de CHF 10.000.-

En tant que médecin conseil d'un autre association  Ex International dont on parle peu et qui pratique l'assistance au suicide pour les étrangers le montant d'une telle action s'éléve en général à CHF 7000.- tous frais compris : préparation de l'acte, honoraires du médecin qui étudie le dossier médical, voit le patient ,fait un rapport médical en particulier pour le dicernement et fait l'ordonnance pour le produit létal, toutes les formalités d'état civil et du constat de décés par un médecin légiste, le constat de police et tous les frais comprenants la crémation ou le rapatriement du corps. Dans les frais généraux il faut aussi compter le travail des accompagnateurs et le loyer du local pour pratiquer cette assistance au suicide.

Pour ma part je ne suis donc pas étonnée du montant de ce versement qui correspond à la réalité des coûts de cet acte qui devrait pourvoir se faire dans les pays qui nous entourent en particulier la France, l'Allemagne et l'Italie qui ,par leur loi restrictive concernant ce sujet,obligent ceux qui veulent faire le choix de leur mort à s'expatrier dans des conditions souvent pénibles et difficiles.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil à Ex International

www.exinternational.ch

16:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

10/03/2013

Scandale ou dévouement ?

...."La situation était délicate. Certaines de ces dames  avaient leur capacité de dicernement et ne voulaient pas que leur proches soient au courant..."

Ce sont les paroles de Sylvie Langel directrice de l'EMS Résidence du Jura dans lequel " un infirmier de nuit a été jugé pour avoir abusé de veilles dames " entre 81 ans et 92 ans!

J'ai osé me poser une question qui va certainement choquer un bon nombre d'entre vous.

Franchement puisqu'elles étaient "consententes" pourquoi devrait-on interdir le plaisir sexuel dans les EMS?

On a bien des spécialistes du sexe pour les handicapés et pourquoi ne pas faire la même chose dans les EMS?

On se choque et on crie au scandale dans une telle affaire alors que, ces jours, les travailleuses du sexe pullulent pour le Salon de l'Automobile et que cela paraît tout à fait normal!

Dans cette histoire j'ai un peu l'impression que l'infirmier s'est en quelque sorte "dévoué" mais il faut tout de même être un peu spécial voire pathologique pour vouloir coucher avec sa grand-mère!

Si l'on admettait le sexe en EMS une telle histoire n'aurait certainement pas lieu. Mais le sexe reste encore un tabou et on préfére ignorer ce qui est pourtant un plaisir qui pourrait être offert à ceux qui n'ont plus rien d'autre à faire qu'à attendre la fin de leur vie!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

08/03/2013

Journée au féminin

Hier soir la Générale des "Monologues du vagin" ne s'est pas trop mal passée mais ce soir vendredi 8 mars c'est la Première au Manége d'Onex....Un peu de trac mais en lisant surtout certains de ces monologues (en partie ceux que je lis) nous rendons toutes hommage aux femmes opprimées, malmenées, battues et violées dans le monde.

En voici un exemple:

"Quatre-vingts à cent millions de petites filles et de jeunes femmes ont subi des mutilations génitales.Dans les pays où ces pratiques ont cours - pour la plupart des pays africains - quelque deux millions de fillettes doivent s'attendre à ce qu'un couteau, un rasoir ou un morceau de verre leur sectionne le clitoris et que leurs lèvres soit cousues - en partie ou totalement - à l'aide d'un fil et d'une aiguille.

Souvent par hypocrisie, cette opération est comparée à la circoncision. En fait, cela équivaudrait chez l'homme à l'ablation de la totalité du pénis ainsi que de ses racines en tissu mou et d'une partie de la peau du scrotum...."

Ce texte donne des frissons...aux hommes....

Béatrice Deslarzes

Lectrice dans les "Monologues du Vagin"

www.bea-music.com

11:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

06/03/2013

Trop c'est trop!

Coincée entre "les Monologues du vagin" et les 10 ans de notre fondation "La Fondation Bea pour Jeunes Artistes"....je me sens bien loin des problémes politiques pour pondre un blog passablement contestataire (comme d'habitude)...je crois que je n'ai plus assez d'énergie pour le faire!

"Les Monologues du vagin" une expérience vraiment intéressante mais ça demande pas mal de boulot pour les répétitions et ça prend de la place. Venez voir le résultat vendredi 8 et samedi 9 mars au Manége d'Onex....si il y a encore de la place pour cette lecture faite par 12 femmes dont je fais partie!

Quant aux 10 ans de la fondation c'est vendrredi 15 mars au Théâtre de Carouge à la Salle Gérard Carrat mais il faut avoir une invitation pour y accéder. Pour vous mettre un peu l'eau à la bouche il s'agit de 3  concerts francophones de 3 jeunes chanteuses déjà soutenues par notre fondation dans le cadre de Voix de Fête. Du boulot en perspective pour organiser cette soirée et surtout le diaporama qui va montrer des images des événements qui ont jalonné les 10 ans de l'existence de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes créée en 2003!

Allez jeter un petit coup d'oeil sur le site et cela vous donnera , peut-être, des idées pour éventuellement nous aider dans cette expérience pleine de rencontres surtout avec la nouvelle génération donc que des jeunes qui restent notre avenir et celui de la culture.

Béatrice Deslarzes

Présidente et fondatrice de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

15:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2013

Méfiance malgré la victoire

Je  tiens tout d'abord à me féliciter avant de tirer un grand coup de chapeau au peuble suisse qui ne s'est pas laissé avoir par les arguments falacieux d'Economie Suisse. Pourquoi me féliciter tout d'abord?...mais pour avoir écrit des blogs sur TDG-blog et sur Facebook pour soutenir l'initiative Minder qui vient de remporter une victoire triomphale hier au nez et à la barbe des milieux de droite qui voulait essayer d'imposer un contreprojet qui permettait en partie de maintenir les salaires abusifs et honteux.

Il semble tout à coup que bon nombre de polititiens tournent leur veste en clamant très fort qu'il faut à tout prix établir une loi rapidement concernant l'initiative Minder.Méfions-nous du lobbyisme des milieux économiques auprés des membres du Parlement Suisse qui vont tout faire pour essayer de convaincre les parlementaires d'installer une partie du contre-projet qui permettait beaucoup plus d'écart par rapport aux parachutes dorés.

Comme je le disais dans un de mes précédents blogs les "Vasellas" ne sont pas morts et restent toujours prêts à tricher pour empocher des millions au détriment des travailleurs...

Débat à suivre.... tenons les pouces à Minder car c'est un combat de David contre Goliat qu'il a entrepris en s'opposant ouvertement à Economie Suisse!

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

17:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

01/03/2013

Deux capitaines quittent le navire...

L'un malheureusement pour toujours en laissant derrière lui un travail monstrueux pour défendre les injustices. Il fut le héros des "Indigniés" et s'est battu pour cette cause jusqu'à son dernier souffle. Ce merveilleux capitaine s'appelle Stéphane Hessel. Paix à son âme!

L'autre, toujours vêtu de blanc, ne part pas définitivement et semble vouloir garder un oeil sur son successeur à qui il laisse un véritable "nid de vipères" à déméler! Contrairement à celui cité plus haut, celui-ci s'est contenté d'occuper un trône plus ou moins démodé sans apporter à  l'église catholique certaines réformes dont elle a pourtant le plus grand besoin. On l'appelle le pape Benoit XVI qui vient de faire un semblant d'adieu à ses fidéles et qui, à mon avis, n'est pas si sage que veulent bien le dire certains croyants qui le vénérent encore.

Pour tout ce qu'a  donnné Stéphane Hessel continuons à nous indigner contre ce navire qui met de plus en plus de distance entre les riches et les pauvres.Ce monde dominé par la finance et dans lequel les valeurs humaines disparaîssent peti à petit.

Quant à Benoit XVI qui reste dans le luxueux navire du Vatican il va falloir le suivre de prés dans son futur rôle  de "sa sainteté Benoit XVI  pape émérite" fait de priéres et de renonciations!

...et surtout :"INDIGNEZ-VOUS"....

Béatrice Deslarzes

Médecin indignée...

www.bea-music.com

16:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)