28/04/2013

Coup de gueule

Le sujet est vraiment d'actualité puisque la TDG et Le Courrier publie tous les deux presque une pleine page concernant la réaction des associations qui défendent l'assistance au suicide comme un choix de fin de vie.

Leur voix se sont élevées contre le programme national de recherche PNR 67 "Fin de vie"et surtout contre la nomination d'un théologien catholique à la tête du comité de ce programme.

Comme médecin conseil de l'une de ces associations Ex International, comme membre et surtout ancienne vice-présidente de d'Exit je ne peux qu'approuver cette fronde qui est justifiée pour les raisons suivantes:

-Cette étude  donne une trop grande place à l'assitance au suicide dont le sort a déjà été réglé à plusieurs reprises au niveau politique et médical pour conclure quil  est légal selon le droit suisse actuel.

-Le point qui suscite pour moi la plus grande contreverse  c'est surtout le choix de Markus Zimmermann dont on connait très bien les idées religieuses très catholiques et ses rétiscences envers l'assistance au suicide. Il me semble que pour être à ce poste il faudrait quelqu'un de plus neutre concernant le problème de fin de vie car il est tout à fait impossible à mes yeux que ce théologien reste objectif face à un sujet qu'il a toujours combattu.C'est comme si on nommait le président d'Exit à ce poste ce serait tout aussi subjectif et inimaginable!

-ce dont je suis assez fière c'est de voir dans cette polémique la solidarité dont font preuve les différentes associations et surtout de voir cité  Ex International qui à mon avis restait toujours un peu trop discrète ce qui ne permet pas de faire avancer nos idées concernant le choix de sa mort même pour les étrangers.

Nous aussi soyons solidaires avec ces associations qui luttent  pour faire reconnaître nos droits face au choix de notre fin de vie.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Ex-International, ancienne vice-présidente d'Exit Suisse Romande

www.bea-music.com

 

 

 

16:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

27/04/2013

Fratricide...

"Curafutura" contre "Santé Suisse" un combat qui s'annonce épique!

Et ce combat de la part de Helsana, CSS et Sanitas soit disant pour empêcher la chasse aux bons risques n'est qu'une illusion et un piège dans lequel il ne faut pas tomber!

Je suis sûre que c'est l'approche de la votation sur la Caisse Unique qui fait s'affoler une peu trop les assurances maladie. Par cette tactique Curafutura cherche à attirer plus d'assurés pour concurencer ceux qui restent dans Santé Suisse en faisant semblant de favoriser les patients à mauvais risques donc plutôt les personnes âgées qui côutent plus cher.

De toute façon de la part de n'importe quelle assurance elle défend avant tout ses intérêts au vu du peu de transparence qu'elle accepte de montrer; ce qui ne serait pas le cas avec la Caisse Publique.

Ce que l'on peut constater c'est que cette lutte fratricide qui va avoir lieu démontre bien la faiblesse du système de santé actuel complétement dominé par les assurances maladie ce qui devrai disparaître avec la Caisse Unique/Publique.

C'est bientôt le moment pour tous les assurés de se réveiller et de faire cesser ce dictat.

"Yes we can"!

Béatrice Deslarzes

Médecin et assurée 

www.bea-music.com

 

 

12:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

23/04/2013

Folle croissance.

C'est la TDG d'aujourd'hui qui qualifie de "folle croissance" le développement de l'aéroport de Cointrin....

Le mot "folle" me convient trés bien car il y a bien de la folie dans cette course à vouloir toujours plus mais à quel prix.

D'un côté on fait tout pour soit disant satisfaire la demande des gens qui partent de plus en plus loin et de l'autre côté on crie gare à la pollution et à la destruction de notre planète qui s'accélére de plus en plus.

Certains partis, on pourrait même affirmer tous les partis, et de nombreuses associations  se mobilisent pour essayer d'enrayer ce phénoméne en vain!

C'est comme si l'on voulait remplir une fontaine en lui enlevant le bouchon; on peut donc laisser couler l'eau aussi lontemps que l'on voudra, mais cette fontaine ne se remplira jamais.C'est tout à fait la situation à laquelle me fait penser cette "folle croissance"produite par l'être humain complétement inconscient et qui n'est pas prêt à faire certains sacrifices pour respirer un air un peu plus pur.

Découvrir son pays au lieu d'aller se bronzer les fesses aux quatre coins du monde en sautant dans le premier avion en partence pour les pays lointains .....mieux que celui dans lequel on vit!

Toujours insatisfait .....on entre dans cette sorte de folie incontrôlable: toujours plus de consommation....

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

16:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

17/04/2013

Sexualité

"Raviver le corps oubliè": un trés bel article de la TDG de hier concernant la séxualité des handicapés.

Cela m'a rappelé le fameux infirmier qui avait soit-disant abusé de vieilles dames dans un EMS et qui prétendait que ces mêmes dames lui en demandaient plus.

Parler de séxualité reste un tabou dans notre sociètè dans laquelle elle pose pas mal de problèmes chez les personnes dites "normales" mais encore plus dans certaines circonstances plus "annormales" comme par exemple chez les personnes âgées et les prisonniers.

Pourquoi ne pas innitier aussi des professionnelles du sexe à apporter leur services dans les EMS et aussi dans les prisons?

Puisque les handicapés se sentent mieux on peut s'imaginer que ce serait la même sensation qui serait ressentie par les occupants des EMS et aussi par ceux qui sont en prison. Cela permettrait certainement de solutionner pas mal de problèmes et de tensions souvent présents dans ces établissements.

Que nos politiques ne se voilent plus la face concernant la sexualité et essayent d'abborder ce problème un peu plus sainement!

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ-D'Ollon mais.... pas encore dans un EMS.....

www.bea-music.com

 

14:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/04/2013

Des robots

Un nouvelle qui m'a vraiment plue c'est l'annonce de la grève de 170 gardiens de la prison de Champ-D'Ollon et encore plus la solidarité des plusieurs dizaines de détenus qui les ont soutenus.

C'est absolument innadmissible que les gardiens d'une part et les détenus d'autre part se retrouvent  logés dans une telle promiscuité. Comment nos autorités peuvent-elles accepter une telle situation qui devient  vraiment inhumaine et honteuse?

Comme ancien médecin consultant à Champ-D-Ollon j'ai pu constater très souvent les difficultés dans lesquelles se trouvent les gardiens et les prisonniers. C'est une relation très particulière qui demande beaucoup d'efforts de part et d'autre et qui peut dégénérer très rapidement avec la moindre étincelle.

Je suggére que nos politiciens se rendent en visite dans la prison pour essayer de ressentir cette ambiance tendue qui reigne  à chaque moment et qui est  actuellement aggravée car il y a trop de prisonniers pour un nombre insuffisant de gardiens.

Il y a certainement une solution pour résoudre ce problème mais nos dirrigeants préférent mettre l'argent ailleurs car ce ne sont que des prisonniers qui ne méritent pas que l'on s'interresse à eux!

Heureusement qu'il y a certains gardiens qui tirent la sonnette d'alarme avant que tout se gâte sérieusement ....mais il faut que cette sonnette soit entendue ce qui ne semble pas être le cas!

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ-D-Ollon

www.bea-music.com

 

18:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/04/2013

Débauche de soins

Santésuisse par l'intermédiaire de son directeur Christoph Meier, parle de l'offre pléthorique médicale qui ferait exploser les coûts de la Santé (Maladie) en accusant surtout la multitude de spécialistes présents en particulier en milieu urbain.

Tout d'abord il ne faut pas oublier que Santésuisse est l'organe de représentation des assurances maladie donc son objectivité reste assez douteuse!

Il est vrai que la médecine offre actuellement une mutitudes de techniques qui se font parfois trop coûteuse et pas toujours complétement nécessaires. Mais cela n'est pas du à la seule volonté des médecins mais aussi souvent à la demande insistante des patients qui peuvent s'informer de leur cas sur internet et ainsi connaître toutes les nouvelles techniques mises à disposition.

Ne pas oublier aussi le veillissement de la population qui montre de plus en plus de pathologies et qui ainsi côute de plus en plus cher. Ce qui contribue également aux dépenses  dans le domaine de la Santé ce sont les frais des EMS (Etablissements Médicaux Sociaux pour les "vieux") et tous les traitements que l'on fait pour les personnes âgées souffrants de différents types de démence dont l'Alzeimer sans beaucoup de résultats.

Il faut bien entendu aussi tenir compte du côut exorbitant de certains traitements oncologiques qui souvent ne font que prolonger la vie de quelques mois sans guérir le patient.

 

La prolongation de la fin de vie dans des conditions proches de l'acharnement thérapeuthique est un facteur dont il faut également tenir compte et qui pourrait bien souvent être évité.

La question  n'est donc pas aussi simple que le prétend Santésuisse car cela reste un problème mutifactoriel.

Béatrice Deslarzes

Médecin 

www.bea-music.com

 

 

17:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |