21/05/2013

Qui sont les pesticides?

Grand branle-bas à Berne certainement réglé par Sigenta le fameux producteur des 3 pesticides retirés du marché pour essayer de protéger nos abeilles et qui, sans aucun doute pour moi, sont certainement responsables de l'hécatombe qui sévit actuellement pour ces insectes polinisateurs indispensables à notre survie.

Il va falloir se serrer les pouces et faire valoir tous les arguments pour contrer ces sacrés boîtes pharmaceutiques qui pensent avant tout à faire de l'argent et surtout ne pas en perdre même si c'est pour une bonne cause qui de toute façon à leurs yeux n'existent pas car seul le profit compte.

J'espère que la Suisse va être aussi active dans sa lutte que le reste de l'Europe qui elle a interdit ces pesticides pour plusieurs années.

Certes cette même puissance pharmaceutique fait aussi la réputation de notre pays avec le développement de cette industrie mais parfois est-ce que ce n'est pas elle qui joue le rôle de pesticide en dépassant certaines frontières dans la mauvaise direction par exemple avec les OGM et certains produits plue nocifs pour l'homme que bénéfiques?

Mais que peut-on faire contre la puissance de l'argent qui domine actuellement notre monde et la société?

Ce n'est pas pour cela qu'il faut baisser les bras: continuons à nous mobiliser!

 

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/vertigo/4872470-vert...

15:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

comment se fait-il alors qu'avec les anciens pesticides ceux-là mêmes mis au banc des accusés,il y avait essaims à souhait? Et quand on sait les jeux auxquels se livrent les biologistes même en culottes courtes que ce soit en Allemagne ,en Argentine on n'ose imaginer leur envie de créer une nouvelle race supérieure d'abeilles ,à défaut de pouvoir créer une race supérieure d'humains ,essayons sur les animaux et cela se fait déjà en Afrique du Sud sous le couvert,faut protéger la faune!
Il faut cesser de prendre le consommateur Suisse pour plus sot qu'il n'est en réalité surtout en voyant les nombreux miels étrangers garnir les rayons alimentaires dans certaines grandes surfaces

Écrit par : lovsmeralda | 22/05/2013

Se mobiliser, oui, mais à corps et à cris. Malheureusement les Suisses sont un peu naïfs. Il faudrait une personnalité forte pour crier au scandale. Il suffit d'une idée, d'un mouvement et hop passer à l'action. Sans action écologique nos abeilles agonisent.

Écrit par : Dominique | 22/05/2013

oui utilisons les mouvements écoterroristes et écologistes pour éradiquer les hackers à nouveau en grand nombre.Là au moins ils seront utile.A trop de bonnes mouvelles ou fausses infos comme les nombreuses en ce moment, méfions nous

Écrit par : gavroche | 23/05/2013

Les commentaires sont fermés.