18/06/2013

David et Goliath...

C'est avec une grande joie que j'ai appris le refus du Conseil National concernant la "Lex USA".

Les conséquences seront certainement pas simples ni faciles mais enfin la petite Suisse ne courbe  pas totalement l'échine (voir mon ancien blog) devant le géant américain. Ce fut pourtant un combat innégal entre le géant Goliath et le petit David qui ne l'a pas encore vaincu mais le force à reculer et à respecter un peu mieux notre pays qu'auparavant.

Est-ce que ça vaut la peine de crier victoire car il faut rester très méfiant, la toute puissante Amérique a certainement plus d'un tour dans son sac?

Mais ce qui est important c'est que aujourd'hui on peut dire que le bon sens a prévalu car ce paquet proposé par les américains et défendu par notre conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf n'ètait vraiment pas clair et manquait de précisions concernant les clauses de ce  contrat qui était surtout en faveur des banques.

Il faut encore repasser par le Conseil des Etats en souhaitant que Luc Recordon retourne sa veste encore une fois et ce serait pour la bonne cause....mais il est dans le Conseil Administratif de la BCV.....ce qui risque bien de l'influencer un tout petit peu.....

Aujourd'hui je suis fière de notre Conseil National qui nous permet de relever la tête....

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère Municipale Verte à Veyrier

www.bea-music.com

15:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Espérons que cette attitude prévaut encore et que la fronde anti-EWS lui fasse prendre la décision de ne pas se représenter.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 18/06/2013

Que les Suisses sont naïfs! Et les guignols bernois itou! Croyez-vous vraiment que la Suisse, dans ce dossier, peut tenir tête aux USA? Les plaintes vont affluer, les banques suisses vont non seulement devoir payer (ce qui est normal), mais aussi licencier, puis quitter le pays. Sans parler des effets secondaires. Le baroud d'honneur de quelques ânes n'aura servi à rien. Sinon l'orgueil d'avoir défié Goliath! En vain, bien...

Écrit par : Jmo | 18/06/2013

"C'est avec une grande joie que j'ai appris le refus du Conseil National concernant la Lex USA"...

J'espère que votre joie sera aussi grande lorsque des banques auront fait faillite et que leurs nombreux employés se retrouveront au chômage... Ou qu'il faudra à nouveau demander un visa pour aller à New York pour les courses de Noël... Car ce qu'aucun politicien suisse ne semble comprendre est que les Etats-Unis sont un pays tout aussi souverain que la Suisse, mais beaucoup, beaucoup plus puissant... Et que le jour où des mesures de rétorsion seront prises et qu'UBS perdra sa licence bancaire aux Etats-Unis, elle redeviendra une banque très régionale... Ou Credit Suisse... Et là, vous autres politiciens, atteints de chauvinisme de circonstance, n'0aurez plus que vos yeux pour pleurer et les portefeuilles de vos électeurs pour payer...

Cet orgueil national est assez ridicule, somme toute, car il cache le véritable défi posé aux banques suisses et au gouvernement: revenir dans le monde de la légalité, dans des conditions de concurrence saines et normales.

Je signe: un veyrite irrité.

Écrit par : Déblogueur | 19/06/2013

Les commentaires sont fermés.