05/07/2013

FEGEMS

Un article de la TGV qui détaille  le gros problème financier qu'affronte de plus en plus les établisssements médicaux sociaux (EMS) à Genève problème que l'on pourrait certainement étendre à de nombreux cantons car le viellissement de la population ne touche pas seulement la Suisse mais le monde entier.

Je me suis hasardée à faire un petit calcul rien que pour les comptes d'exploitation pour savoir combien coûte un résidant par année: environ 520 millions c'est la somme globale. Il y a en tout à Genève 3683 personnes en EMS; cela donne le résultat d'environ 140.000 Frs par individu et ce ne sont que les frais d'exploitation sans tenir compte des frais d'investissement. Presque 50% est pris en charge par la LAMal le reste revient au résidant ou à sa famille ou à l'Etat si les charges ne peuvent pas être réglés par ces derniers.

Ces chiffres donnent vraiment à réfléchir quand on pense que prés de 60% des occupants d'EMS présentent des démences à différents stades dont la plus connue est la maladie d'Alzeimer.Démences qui engendrent surtout de nombreuses difficultés tant pour la personne concernée que pour son entourage familial et médical.

 Une petite brochure édité par Le Conseil d'Ethique de la FEGEMS édicte des recommandations "Respect des volontés du résidant atteint de troubles cognitifs".

En se basant sur le nouveau code civil qui est entré en vigueur le 1er janvier 2013 et qui renforce l'autodétermination du résidant ou futur résidant : alors qu'il est encore capable de discernement, il peut désigner un mandataire pour la gestion de ses affaires courantes (mandat pour cause d'inaptitude "à venir"),rédiger des directives anticipées et désigner un représentant thérapeutique.

Je pense que c'est surtout ce point qui me paraît essentiel dans l'information délivrée à la population qui va vieillir et devenir peut-être les futurs résidants de ces établissement.

Cette prévention  éviterait bien des problèmes et surtout bien des souffrances physiques et morales au résidant lui-même, à sa famille et aux professionnels de la santé.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'ExInternational

www.bea-music.com

 

 

 

17:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Étrange, j'ai plutôt entendu que la population vieillissante créant plus de demandes que d'offres (I.e. votre EMS tournera toujours a 100% de remplissage contrairement aux hôtels). Et avec des tarifs fixés par l'état (i.e pas de pression concurrentielle) et dont le payement est garanti par l'état, c'était un 'marché' plutôt enviable et lucratif.

Écrit par : Eastwood | 05/07/2013

Les commentaires sont fermés.