21/07/2013

Warlu, le retour

Un régal comme le dit si bien Isabelle Falconnier dans un des Hebdo de l'été (peut-être pas le tout dernier vue mon absence de Genève pour cause de foins en Valais!)....

Elle fait une critique assez sévére du retour de Dominique Warluzel aprés une peu plus de 6 mois d'absence. Pour elle sa résurection serait parfaitement orchestrée et le brillant avocat serait à nouveau aux affaires en particulier pour lancer les réservations pour sa piéce de théâtre "Fratricide" qui se joue à Genève dés le 1er octobre!

Je suis parmi les ménagéres qui ont été attendries par son témoignage dirrigé par son ami Darius Rochebin à la TV mais comme médecin j'ai tout de même diagnostiqué une sacrée augoisse frisant la panique surtout lorsque le journaliste a évoqué la possibilité d'un suicide. La voix de Warluzel a chevroté et son visage s'est assombri laissant apparaître un certain effroi et même de la peur.

Pour ma part je ne pense pas que le grand avocat est revenu avec la même arrogance qu'autrefois .Il m'est apparu très diminué et plutôt dépressif  aprés son AVC qui lui laisse tout de même son bras gauche drôlement handicapé (lui qui était gaucher!)  

Mais vous me rétorquerez qu'il ne faut pas oublier qu'il fut un très bon comédien mais pour moi, même si il y a une certaine part de mise en scéne.... il a pris un sacré coup!

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com

16:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

"j'ai tout de même diagnostiqué une sacrée augoisse frisant la panique surtout lorsque le journaliste a évoqué la possibilité d'un suicide."
En ce qui concerne l'angoisse, il est probablement meilleur acteur que vous ne le supposez; quant à la panique, c'est ce pourrait être celle de ne plus pouvoir faire son cinéma plutôt que celle de mourir.
Mais je suis peut-être injuste, votre Warlu n'est peut-être qu'un petit garçon perdu qui utilise dans la vie des armes d'adulte.

Écrit par : Mère-Grand | 22/07/2013

Les commentaires sont fermés.