01/08/2013

Interruption volontaire de vieillesse ?



Article vraiment intéressant  dans le dernier Bulletin des Médecins Suisses (BMS)résumant très bien toute l'histoire qui aboutit  à l'arrêt Gross qui soulève de nouvelles implications éthiques concernant  la pratique légale de l'assistance au suicide dans notre pays.
Comme le dit très justement cet article il ne faudrait pas que le fait de légiférer sur ce sujet aboutisse à une plus grande restriction des cas pouvant bénéficier de cette assistance. Pour l'instant dans notre pays cet acte ne constitue un délit que si il est inspiré par un mobile égoïste ce qui permet une pratique assez libre des associations qui s'en occupent sous certaines conditions précisées par les directives de l'ASSM qui insiste surtout sur la preuve du discernement  du patient demandeur et le stade proche de la fin de vie de sa maladie. Cela n'implique pas les cas de polymorbidités très souvent présentes dans le grand âge souvent invalidantes et difficile à supporter.

Ce qui me paraît intéressant  c'est d'avoir oser parler d''"interruption volontaire de vieillesse"qui ,à mon avis, résoudrait enfin le problème et qui ne serait applicable que pour ceux qui le désirent sous certaines conditions précises et plus larges qu'actuellement.

Je ne suis pas d'accord avec les milieux conservateurs qui craignent une dérive et qui ,peut-être, visent indirectement  toutes les associations pour le droit de mourir dans la dignité (Exit).Cette dérive ne pourrait pas exister puisque cette décision appartient à la personne malade  qui ne peut plus supporter son état et qui fait le geste fatal elle-même et qui  doit souvent attendre la mort dans des conditions inadmissibles pour elle, en particulier dans les EMS.
J'approuve cet article lorsqu'il dit que "Les directives actuelles gouvernant leur action (médecins et pharmaciens) sont trop restrictives peu cohérentes et à repenser de fond en comble" mais bien entendu dans le sens de plus d'ouverture rejoignant une certaine forme" d'interruption volontaire de vieillesse".

On ne choisit pas de naître alors laissons nous choisir notre façon de mourir.

Béatrice Deslarzes
Médecin Conseil d'Ex International

16:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

C'est bon de lire ça sous la plume d'un médecin.
Dans le cadre de ma candidature au CE, j'ai eu l'occasion de me prononcer en faveur des associations telles qu'Exit.
www.pierrejenni.ch/page/38-couts-de-la-sante-quels-remedes

Écrit par : Pierre Jenni | 01/08/2013

@ Béatrice Deslarzes Très bon article ,très objectif mettant en lumière les difficultés pour de nombreux* apatrides *devenus âgés. Ces enfants ayant quitté très vite le giron religieux car trop rigide et dogmatique, voire destructif et qui se retrouvent face à un monde les effrayant de plus en plus et ou ils sont de moins en moins compris. Préférant rester chez eux de plutôt qu'entendre plaintes et gémissements de gens nantis de tout ,d'où un phrase souvent entendue, ce monde n'est pas le nôtre excusez nous d'être né et d'avoir osé vous déranger
Très bon premier Aout pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 01/08/2013

"Cette dérive ne pourrait pas exister puisque cette décision appartient à la personne malade"

Mouais.

Écrit par : Giona | 01/08/2013

Attention! Personnes sensibles s'abstenir!... Même s'il s'agit de second degré.

Madame,

Vous êtes beaucoup trop laxiste avec l'interruption volontaire de vieillesse. La prochaine révision de l'AVS ira plus loin, l'interruption de vieillesse sera obligatoire et il n'y aura que l'âge limite qui fera débat.

La potion mortelle nécessaire sera remboursée par la LAMAL. Il n'y a donc vraiment rien à redire!
L'interrruption obligatoire de vieillesse, un pas de géant vers une solution définitives du casse-tête concernant les les assurances maladies et AVS et leur cortèges d'augmentation et de manque de couverture.

À ce moment là, il ne restera qu'à organiser l'assénissement des caisses chômage et invalides de même manière... Et le tour sera joué!

Signé: Un vieux schnock des années 40.

Écrit par : Baptiste Kapp | 06/08/2013

il y de toutes manière un non sens qui a tendance à se généraliser,d'un coté on fait de la publicité pour Exit qui a dû voir son carnet se remplir quand on sait les nombreuses personnes ces derniers mois tellement dégoutées de la vie avoir signé pour abréger leurs souffrances et les nombreux interdits de fumer voire boire un bon verre de vin
.Surtout quand il s'agit de gens atteints de maux incurables et qui ne sortent plus souvent de chez eux encore moins pour fumer alors qu'ils sont obligés d'être enfumés par des théories qui ne tiennent jamais sur le long terme.Y'a t'il encore un pilote à la tête de notre bonne vieille terre elle dont les volcans crachent des tonnes de Co2 à l'année depuis la nuit des temps et l'astre solaire qui lui aussi ne se gêne pas pour nous badigonner de sa radioactivité et ce depuis toujours!
On vient sur terre pour mourir et ce depuis très longtemps et quand on voit les files de voitures filant comme des sardines pour aller se bronzer presque toutes au même endroit,on peut sans l'ombre d'un doute y voir un suicide collectif bien organisé inconsciemment depuis les toutes premières vacances horlogères .

Écrit par : lovsmeralda | 07/08/2013

Les commentaires sont fermés.