02/01/2014

Coma artificiel...

Ces derniers temps plusieurs décisions importantes ont été ou seront prises concernant le coma artificiel dans lequel il faut parfois mettre les patients avec des traumatismes crâniens importants.

Que l'on fasse tout pour récupérer Schumacher qui pourrait s'en sortir car il est jeune et "bien portant" c'est tout à fait normal.Le cas de Johnny Halliday est un bel exemple de retour à une vie normale.

Par contre que l'on prolonge un Ariel Sharon qui est en coma depuis plus de 8 ans c'est un véritable scandale et cela correspond  vraiment à de l'acharnement thérapeutique et même frise la torture.

Le cas de Claude Nobs est un exemple d'une décision sage et réfléchie puisque le corps médical a su à temps arrêter le traitement et débrancher les appareils en respectant le désir du patient qui avait répété à plusieurs reprises qu'il ne voulait pas finir "comme un légume"et partir en toute dignité.

Dignité c'est bien de cela qu'il s'agit car de prolonger un vieillard simplement parce que ses organes fonctionnent encore c'est tout à fait indigne et inhumain.

Tenons les pouces pour que Schumacher s'en sorte au plus vite et surtout sans séquelles importantes mais faisons la même chose pour Sharon pour qu'il meurt au plus vite ....on ne va tout de même pas le prolonger avec un rein artificiel....

Lorsque la médecine se prend trop au sérieux c'est souvent une catastrophe car elle a aujourd'hui les moyens techniques de faire croire à l'homme qu'il est éternel!

Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'ExInternational 

www.bea-music.com

www.exinternational.ch

 

 

15:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

J'apprécie beaucoup votre blog car il est empreint de sagesse et qu'il pose les vraies questions en mettant en exergue un des trois principes de l'art médical, soit la bienveillance du médecin.

Cette question épineuse de la fin de vie, de qui décide, de l'agent qui va exécuter l'acte fatal, est en effet souvent un jeu rhétorique et oublie souvent la volonté du patient à cause d'un jeu de pouvoir entre tenant du pour ou du contre, qui se livrent une bataille effrénée, dont le seul enjeu est l'égo de celui qui l'emportera au nom d'un politiquement correct.

Oui, souhaitons à Tchumi qu'il se rétablisse promptement et qu'Ariel Sharon soit libéré, enfin! Il faut cesser de prêcher un envers pour un endroit pour des raisons idéologiques douteuses.

Écrit par : Micheline P. | 05/01/2014

Les commentaires sont fermés.