08/01/2014

HUG et CHUV

Une animosité qui dure depuis des années  et le torchon brûle entre les deux professeurs Kalangos et Prêtre qui font passer leur ego et leurs intérêts personnels avant celui des patients. 

Une "gueguerre" inadmissible lorsque l'on pense à l'utilité de ces deux chirurgiens brillants et à l'énergie vaine qui'ls dépensent en se faisant concurrence. Ils engagent même la responsabilité des autorités politiques qui ne savent plus très bien où donner de la tête.

Gros boulot pour Mauro Poggia et Pierre-Yves Maillard pour essayer de recoller les morceaux entre la collaboration bénéfique des HUG et du CHUV.

En lisant l'article de la TDG d'aujourd'hui on a l'impression que l'on est dans un jardin d'enfant mais non pas pour les opérer mais pour se chamailler au détriment des enfants qui ont besoin de ces quatre mains magiques qui peuvent les sauver.

Le pouvoir est un bien mauvais conseillé et il peut gonfler les égos au point de faire oublier l'essentiel surtout en médecine.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

15:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.