29/01/2014

Mémoire

Grand débat hier soir à Infra Rouge à la TV sur la liberté d'expression et la censure avec comme point de départ la polémique sur Dieudonné l'humoriste dont le spectacle a été interdit en France.

En suivant ce débat je me suis posée pleins de questions mais surtout , au risque de choquer,:Pourquoi fait-on tant de remue ménage autour de l'histoire de la shoa à la mémoire du peuple juif et acceptons de voir aujourd'hui que le peuple Syrien et bien d'autres encore soient décimés dans des guerres fratricides pour lesquelles les occidentaux et les orientaux livrent les armes ?

Il est vrai que l'extermination des Juifs par le régime nazi est inadmissible mais c'est du passé pour lequel on ne peut plus intervenir alors que les conflits actuels pourraient trouver des solutions pour faire régner la paix. Est-ce que l'on attend d'en faire des sortes de shoa pour pouvoir se lamenter sur des morts que l'on pourrait éviter?

Il faut aussi le souligner bien des massacres restent sous silence et sont tout aussi atroces que le fut celui des juifs ....mais on en parle peu et ces peuples restent discrets dans leur revendications.

Que les politiciens agissent maintenant pour que le monde ne se transforme pas en une immense shoa et qu'ils fassent leur mea culpa avant qu'il ne soit trop tard!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

17:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

La Shoa c'est le prétexte, ce qui déplait à ses adhérents c'est que Dieudonné s'attaque au sionisme.

Écrit par : norbertmaendly | 29/01/2014

Vous ne choquez pas grand monde car bien des gens sont lassés des éternelles lamentations et revendications des juifs envers les goys.

De plus, l'attitude du représentant de la Cicad fut significative lorsque l'un ou l'autre des participants avaient jeté le trouble en citant une pièce de théâtre blasphémant le Christ. Les grimaces de Gurfinkiel étaient impressionnantes et sa tête baissée pas belle à voir.

Le blasphème des chrétiens, la négligence de la solution finale pour les homosexuels, les tziganes, les ennemis politiques communistes et socialistes ne méritent pas selon les représentants des milieux juifs présents à Infrarouge un devoir de mémoire.

Écrit par : Hypolithe | 30/01/2014

Les commentaires sont fermés.