25/02/2014

Garde-chiourme...

Encore des bagarres à la prison de Champ-Dollon. Pas trop besoin de chercher la cause de cette tension entre prisonniers et gardiens car ils sont tous à bout de souffle dans cette prison complètement  surpeuplée: plus de 800 prisonniers pour 300 places il y a de quoi se stresser et de péter les plombs dans cette promiscuité forcée.C'est une véritable poudrière!

Tout cela parceque  nos autorités et en particulier notre ministre responsable de la sécurité ne pense qu'à enfermer les délinquants dans n'importe quelles conditions. Tout carcéral pour n'importe quoi!

Il est clair que ceux qui commettent des délits doivent payer quelque part mais pas à n'importe quel prix.Il y a en Suisse des prisons qui fonctionnent bien pourquoi pas Champ-Dollon?

L'essentiel me paraît être des conditions de détention convenables.

Mais lorsque l'on entend ce même ministre qui dit "ils sont mieux dedans que dehors" en parlant des prisonniers et qu'il affirme qu'il faut continuer à punir et à enfermer tout en retardant encore la construction d'une autre prison pour libérer Champ-Dollon et créer des places, cela me semble relever d'une mentalité qui n'est pas loin de celle d'un garde-chiourme.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ-Dollon

www.bea-music.com

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, effectivement Madame Deslarzes, il y a problème, une nouvelle fois le résultat du laxisme de nos dirigeants politiques.

Écrit par : jacques joray | 25/02/2014

Comme le fonctionnement de notre société continue à faire grandir l'écart entre les pauvres et les riches, il faudra probablement

-enfermer de plus en plus de gens.

-en renvoyer de plus en plus.

-en exécuter de plus en plus.


Certes, les riches ont assez d'argent pour faire ce qu'ils veulent.
(J'ai lu récemment que les 100 plus riches de notre planète possèdent davantage à eux seuls que la moitié la plus pauvre de l'humanité.)
La planète est petite pour les grands prédateurs...

Mais cela n'atteint pas l'idéal d'humanité et de justice, que l'on peut bien sûr moquer, mais que personne, jamais, même sous les pires régimes, n'a réussi à briser.
Le capitalisme trouve ici ses limites.
Quant à savoir si ceux qui sont enfermés sont plus mauvais que ceux qui sont dehors, rappelons qu'il ne faudrait pas confondre l'application de la loi et la justice.
Qui sont les trop nombreux détenus de notre réconfortante prison ? Qu'ont-ils fait ? Selon quels critères est-ce mal ?

Écrit par : Charles Ayston | 25/02/2014

Bonjour,
Je suis pour que nos impôts servent à construire une nouvelle prison, et cela rapidement.
C'est la bonne solution.

Écrit par : Jessica Willis | 25/02/2014

Donc sous pretexte qu'il n'y a plus assez de place a Champ Dollon, il ne faut plus les enfermer, ou moins les enfermer ?

Je suis desole Madame Deslarzes, mais notre mnistre a raison quand il dit "ils sont mieux dedans que dehors".

Pour ne pas etre dans une prison surpeuplee, il suffit de ne pas commettre de crimes, c'est aussi simple que ca.

Je pense que notre justice est deja bien assez laxiste pour encore faire des cadeaux a des gens qui pourrissent la vie de tous les genevois.

Écrit par : Bobo | 26/02/2014

J'approuve votre commentaire, coupables sans doute mais il est inhumain de concentrer autant de détenus d'origine divers dans de si petit espace, cela pousse à la crise de nerf. Depuis des années le problème est récurant et politique. Aucun projet pour règler ce problème, un laissez faire. La justice est aussi en cause, plus de travaux utilitaires pour les délis mineurs.

Écrit par : Christiane | 27/02/2014

Avec le nouveau code pénal suisse, pour ne pas avoir droit au sursis et se retrouver à Champ Dollon, il faut le mériter. La solution serait que les ressortissants étrangers purgent leurs peines dans leurs pays. Cela poserait de nouveaux problèmes, car Champ Dollon se retrouverait sous exploitée...

Écrit par : Steeve | 27/02/2014

Les commentaires sont fermés.