25/06/2014

Progrès ou recul ?

Nicolas Bonnemaison, le médecin bayonnais comparaissait depuis le 11 juin devant la cour d'assises de Pau pour avoir abrégé la vie en 2010 et 2011 de sept patients très âgés et en fin de vie. Il a assuré ce mercredi 25 juin avoir"agi en médecin jusqu'au bout du bout". Il vient d'être acquitté des faits qui lui étaient  reprochés par les jurés sous un tonnerre d'applaudissements.

Quelle belle victoire pour tous ceux qui défendent le droit à l'autodélivrance et le droit au choix de sa mort comme les associations EXIT en Suisse.

D'un autre côté il y a le cas Vincent Lambert ce jeune tétraplégique qui est depuis 6 ans dans un état végétatif chronique dénué même de conscience minimale et "prisonnier" entre l'avis du Conseil d'Etat (la plus haute juridiction administrative de France) qui s'est prononcé pour l'arrêt des soins et celui de quelques membres de sa famille très religieux qui veulent maintenir ce jeune patient en vie par tous les moyens : une sorte d'acharnement thérapeutique malgré le désir de mourir dans la dignité exprimée par lui-même  avant son accident. Cette partie de la famille, aveuglée par une religion intolérante, refuse de le laisser partir au mépris de sa volonté; elle a même fait recours à la décision du Conseil d'Etat à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

La France, comme beaucoup d'autres pays,reste encore déchirée par les problèmes entourant la fin de vie et en particulier celui de l'euthanasie.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'EXIT

www.bea-music.com

17:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/06/2014

BMS: Les soignants et la mort.

 Les soignants et la mort. Multiples interrogations de Jean Martin: Bulletin des Médecins Suisses (BMS) du 18.06.14

L'article essaye de mentionner les multiples interrogations de ce livre mais pas toutes les questions qui se posent en fin de vie en particulier l'une d'entre elles le sujet de l'autodélivrance.
En lisant les quelques lignes de Jean Martin , sans avoir lu ce livre , j'ai la nette impression qu'il s'agit d'une sorte d'hymne aux soins palliatifs avec la bonne conscience d'un bon nombre de ceux que l'on appelle un peu pompeusement des palliatologues.
Un mot qui définit bien pour moi des médecins qui utilisent tous les moyens techniques et thérapeutique pour prolonger la vie à tout prix sans tellement tenir compte de l'avis et du choix du patient.
Cela reste pour moi toujours un pouvoir de la médecine qui souvent  considère la mort encore comme un échec.
Je pense qu'il ne faut pas laisser sous silence ceux qui choisissent de mettre fin à leur jours tout simplement après mûre réflexion; cette décision fait aussi partie des "interrogations" que l'on peut se poser en fin de vie.
Ce n'est certes pas la majorité des gens mais c'est important d'en tenir compte.
C'est un moyen de respecter l'autonomie de la personne, autonomie qui n'est souvent pas écouté ni suivi par la grande majorité des spécialistes des soins palliatifs qui veulent maitriser la vie jusqu'au bout.
 

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Exit.

www.bea-music.com


16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

17/06/2014

Acharnement thérapeutique ?

Pas un mot sur l'état de santé de Schumacher qui vient de sortir du coma sous peine d'encourir une poursuite  juridique de la part de la famille. Le secret le plus absolu doit être gardé pour respecter la sphère privée.

Cela ne va en rien changer l'évolution de son état végétatif même si il est entre les mains des meilleurs spécialistes. Il va probablement intégrer la fameuse unité spécialisé du CHUV qui maintient en vie 3 patients en état de conscience minimale sans aucune communication et qui demande des soins constants qui au fond de servent à pas grand-chose.Ces patients ont une chance de récupération de moins de 10%.

Devant ce brillant champion transformé en légume au service de la science je ne puis m'empêcher de  me demander si cette forme d'acharnement thérapeutique et surtout technique à un sens par rapport à la qualité de vie.Cet exemple me permet aussi de philosopher sur notre relation avec la mort. N'est-elle pas préférable à une telle situation? Pourquoi ce tabou est-il ancré profondément  en nous et pourquoi sommes nous prêts à supporter n'importe quoi au nom de la vie? 

Un débat à ouvrir sur le problème de cette forme d'acharnement technique de la médecine qui fait partie de l'orgueil de l'être humain qui repousse toujours plus l'échéance de la mort parce qu'il se croit éternel.

Béatrice Deslarzes

Médecin 

www.bea-music.com

14:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

16/06/2014

Sauver sa peau

Enfin Perrin a compris que de renoncer à son mandat était ,peut-être, le seul moyen de sauver sa peau.

Depuis le temps qu'il traînait sans pouvoir assumer sa tâche beaucoup trop lourde et impossible à régler, rechutes aprés rechutes sans comprendre l'appel de son corps et de son esprit qui ne pouvaient plus suivre.

Il faut savoir écouter les symptômes  précurseurs d'une maladie mais son orgueil n'acceptait pas ces avertissements.

La nature est bien faite et elle sait nous avertir avant qu'il soit trop tard mais trop souvent on ne l'entend pas et on fait la sourde oreille car on se croit plus fort. Il faut savoir accepter ses faiblesses et déceler assez tôt les signes qui ne mentent pas.

Les hommes pourraient éviter beaucoup de "Burn-out" avant de sombrer dans la dépression parfois irréversible.

J'espère que l'exemple de Perrin sera une sorte de prévention pour beaucoup d'entre nous avant qu'il soit trop tard.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

17:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

13/06/2014

Mauvaise foi

Des pleines pages et articles en défaveur de la Caisse Unique dans le dernier numéro du CSS Magazine qui ne manque pas de culot et d'arguments falacieux.

Le pire c'est l'interview de Ignazio Cassis qui n'est autre que le président de la toute nouvelle association curafutura fondée en avril 2013 (!) par Helsana,Sanitas, CPT et la CSS(!) qui forme le nouveau trust des principales caisses maladie ....une sorte de "caisse unique" mais gérée par des capitaux et des intérêts privés.Les assureurs ont bien senti le vent de la Caisse Unique qui soufflait sur leur monopole.

Il paraît même que le principe de concurrence existe entre ces différentes caisses qui couvrent toutes pratiquement les mêmes prestations ;la transparence des coûts reste toujours aussi obscure et nous restons dans ce système les dindons de ce qui pourrait être une farce si nous en n'étions pas les victimes.

Et ce n'est que le début de la campagne contre une assurance plus respectueuse de l'individu et menée par des intérêts autres que financiers ce qui est le cas avec le système actuel.

De toutes façons toutes les petites caisses on été rachetées par les grandes caisses qui font partie de curafutura pour pouvoir faire encore plus de bénéfices sur notre dos.

Restons trés vigilants car il y a de gros capitaux derrière ces assureurs qui n'hésiterons pas à défendre leurs intérêts au lieu de celui de leurs assurés par n'importe quels moyens.

Béatrice Deslarzes 

Médecin et conseillère municipale Verte à Veyrier

www.bea-music.com 

16:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

12/06/2014

Propagande

Petit article dans la TDG d'aujourd'hui qui m'a fait bondir d'indignation: "Nestlé fait campagne contre l'obésité en Afrique".

Comment une entreprise ose-t-elle faire une telle campagne? Une sacré hypocrisie elle qui fabrique et vend des produits nuisibles à la santé produits plein de sucres et de graisses de toutes sortes non seulement en Afrique mais également chez nous dans toute l'Europe.

Il y a en Afrique plein de fléaux qui rongent ce continent à la base entre autre de la famine dans de nombreuses populations et Nestlé s'occupe de lutte contre une obésité fictive qu'elle provoque elle même avec bon nombre de ses produits.

Mais Nestlé sait bien comment garder une belle image de ses activités pour attirer la population a consommer ses produits pour faire un meilleur chiffre d'affaires et augmenter ses bénéfices.Je suis persuadée qu'au niveau marketing on ne leur apprend rien.

En distribuant à chaque enfant un manuel "Nestlé Healthy Kids",elle se fait une belle publicité chez ceux qui vont devenir des fidèles futurs consommateurs. 

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

18:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2014

Exit, la sacralisation de l'autonomie?

Thème choisi par Bertrand Kiefer mais sans le point d'interrogation dans la Revue Médicale Suisse dont il est le rédacteur.

Je sais depuis longtemps que Bertrand Kiefer même si il a fait des études de médecine ne peut pas cacher qu'avant cette profession il a fait la théologie et qu'il raisonne encore souvent comme un curé qu'il fut.

En lisant son article ,comme médecin conseil d'Exit je pourrais me sentir fortement critiqué et obsédé par ce qu'il appelle l'autonomie. Il est vrai que Exit prône et respecte avant tout le libre choix de sa mort et que cette association vient d'élargir ses indications d'assistance au suicide chez les personnes âgées souffrant de polypathologies invalidantes ce qui à l'air de déplaire à Bertrand Kiefer.

Ce que ce théologien/médecin oublie c'est que Exit a un effet préventif sur le suicide et que ses membres se sentent très rassurés de faire partie de cette association car souvent lorsque l'on a eu un entretien avec les personnes qui demandent l'assistance au suicide elles se sentent tranquillisées car elles savent qu'elles sont entendues.

Je me rappelle une enquête que nous avions effectuée tout au début de l'existence d'Exit ,dans les années 1980 pour savoir quel effet avait notre "Guide d'autodélivrance"qui était fort critiqué et le résultat fut sans appel: il avait un effet préventif important et permettait aux patients de continuer leur traitement (même une nouvelle chimiothérapie) car ils se sentaient complètement rassurés puisqu'il possédaient le Guide qui leur permettait de partir quand ils le voulaient.

Peut-être qu'Exit sacralise un peu l'autonomie mais il ne faut pas oublier son effet préventif qui permet aux patients de continuer à supporter de vivre et même parfois seulement de survivre.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Exit 

www.bea-music.com

18:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

03/06/2014

Test prénatal ....

Grand débat hier soir dans Classe Politique sur RTS au sujet du" test préimplantatoire" pour desceller des maladies graves génétiques et en particulier la trisomie.

J'ai pu constater dés le début que les adversaires de ces test étaient les mêmes qui sont pour la vie à n'importe quel prix, contre l'avortement et bien entendu l'assistance au suicide. Leurs arguments en faveur d'un éventuel eugénisme étaient soutenus par le Professeur de philosophie à l'Uni de Fribourg F.X. Putallaz qui a été jusqu'à prétendre qu'un enfant trisomique était comme un rayon de soleil dans une famille et qu'avec ce test on privait cette même famille de cet enfant bienvenu.

C'est avec une certaine joie que j'ai appris aujourd'hui que le National avait accepté ce test dans certaines conditions bien définies en particulier le risque de maladies génétiques et également de la trisomie.

C'est un grand pas en avant pour tous ceux qui luttent pour une responsabilité individuel et une liberté de choix.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)