30/07/2014

Charivari inutile

"Cacophonie médicale face à la caisse unique" titre la TDG d'aujourd'hui avec  l'avis plus ou moins détaillé de 3 médecins dont les arguments vont de la réalité à la fiction la plus fantaisiste.

Pour moi il est tout à fait clair que l'opinion de mon confrère Michel Matter résume bien la situation actuelle  de la caisse maladie qui est totalement géré par un intérêt financier et commercial des assureurs qui ne peut durer.La chasse aux bons risques fait aussi partie de l'un de leurs buts au détriment des malades qui souffrent de maladies chroniques parce qu'ils coûtent plus chers.Sans parler du manque de transparence dont elles font preuve.

Ce n'est donc pas, comme le dit Jacques-André Haury, adversaire farouche de cette caisse "profondément contraire au génie helvétique". Je me demande ce que vient faire cette affirmation ridicule alors qu'il s'agit de défendre les assurés qui casquent depuis des années sans savoir vraiment ce que font les caisses avec leur argent.

Je pense que cette cacophonie est produite par les médecins qui défendent aussi leur propre intérêt car ils font souvent partie des conseils d'administration et sont alors rémunérés par les assureurs.

Pensons avant tout à défendre nos avantages  en votant OUI à la caisse publique le 28 septembre.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com

10:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Les caisses privées nous volent et la caisse unique ne sera pas rentable comme tous les services de l'état. Je préfère choisir à qui je paie mes primes que de me faire taxer par l'état.

Écrit par : norbertmaendly | 30/07/2014

Pourquoi pas une caisse unique aux primes de base adaptées aux revenus de chacun? Une caisse unique ne laissant pas mourir les gens parce qu'ils n'ont pas les moyens de payer leurs médicaments avant d'être remboursés?

Comment admettre que des personnes qui se sont toujours acquittées de leurs primes soient traitées d'une façon pareille... plus ou moins dans l'indifférence générale (puisqu'il ne se passe) rien?

Le Dalaï-Lama, s'il était Suisse, donc, pouvant se le permettre, ne poserait-il pas la question de savoir ce que deviennent chez nous charité ou compassion actives? et ne demanderait-il pas des nouvelles de la médecine "Art touchant au sacré" par le fait en aucun cas entreprise commerciale concurrentielle à outrance?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/07/2014

J'hésite vraiment à voter oui à la caisse unique, c'est bien joli de nous dire que les caisses-maladie sont des entités commerciales (là je suis d'accord) mais je n'ai pas la moindre information sur l'organisation et la gestion de la future caisse maladie, les informations sont très vagues, qu'elles seront ses structures, ses implantations dans les cantons, sa gestion: par qui, comment seront nommés ses futurs dirigeants etc.. De plus les réserves actuelles des C.M. seront-elles versées à cette nouvelle C.U. là-dessus je n'ai lu aucune information. Je ne pense pas être la seule à me poser la question.

Écrit par : grindesel | 30/07/2014

Les commentaires sont fermés.