28/09/2014

Les rats peuvent danser

Les rats vont pouvoir s'en donner à coeur joie maintenant que le danger de la Caisse Publique est passé!

Les assureurs maladie vont donner libre cours à leur appétit :

continuer à chasser les bons risques sans aucune retenue, augmenter les primes plus que nécessaire, se payer encore plus de publicité avec notre argent, entretenir leurs "représentants" au sein du parlement, gâter leur actionnaires comme il se doit, faire payer les médicaments aux assurés avant d'accepter (ou non) leur remboursement et surtout limiter le libre choix du médecin en décidant lesquels vont être rémunérés par eux.

En votant Non à la Caisse Publique on leur a ouvert largement la porte à tous les excès!

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

19:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.