08/11/2014

Confusion grave

La TDG annonce à deux reprises (le 4 nov. et le 7 nov 2014) l'installation de la Fédération mondiale des associations pour le droit de mourir à Genève début 2015.

L'arrivée de cette ONG ne suscite aucune opposition du président du Conseil d'Etat François Longchamp et réjouit bien entendu EXIT Suisse Romande.. Dans le dernier article parlant de ce sujet je tiens à relever une confusion importante qui est d'ailleurs fréquente parmi les journalistes mais aussi  la population entre les termes de l'assistance au suicide et l'euthanasie.

L'euthanasie active directe en Suisse est assimilable à un meurtre même si elle est pratiquée à la demande de la personne (Article 114 du Code Pénal Suisse).Le geste est fait par un tiers (médecin ou autre).

L'assistance au suicide selon l'article 115 du Code Pénal Suisse n'est pas punissable lorsqu'elle intervient sans mobile égoïste. La personne qui souhaite mourir accomplit elle-même le geste (absorption de la potion mortelle)qui entraîne la mort.

Il y a donc une très grosse différence entre ces 2 termes  surtout qu'en Suisse l'euthanasie est condamnable tandis que le suicide assisté pratiqué par les associations EXIT est légale dans notre pays.Le fait que la personne fasse le geste elle-même est essentiel.

Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'EXIT Suisse Romande.

www.bea-music.com

 

 

 

14:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.