05/12/2014

Encore Champ-D'Ollon

Bon résumé des préjugés sur Champ-D'ollon dans l'interview de Anne Laure Sommer dans la TDG du vendredi 5 décembre 2014.

La Coprésidence de la commission Champ-D'Ollon de la Ligue Suisse des droits de l'homme (LSDH) fait le point sur les idées souvent fausses qui circulent dans la population au sujet du pourquoi les personnes sont enfermées dans cette prison.

Je tiens seulement à donner mon témoignage comme ancien médecin consultant à Champ-D'Ollon : pendant 20 ans j'ai fait la consultation d'ORL dans cette prison et je dois avouer que des vrais criminels je n'en ai pas beaucoup vu. La majorité d'entre eux sont des sans papiers en attente de jugement puisque nous sommes dans un établissement préventif donc supposés innocents puisque pas encore jugés.

Ceci est du, et je me répète peut-être, à la politique tout carcérale pratiquée par le procureur Jornod en accord avec Maudet qui n'hésite pas à entasser les prévenus qu'ils considèrent comme dangereux alors même qu'ils n'ont pas encore été jugés.

Pourquoi ne font-ils pas le même sort aux vrais criminels concernant la finance qui sont nombreux à Genève? Pourquoi? Parce ces derniers payent une caution et sortent rapidement de prison et peuvent ainsi continuer à sévir sans entrave.

Tous ces préjugés qui circulent sont faux pour la plupart et la LSDH l'a bien fait remarquer dans un rapport qui condamne la politique pénitentiaire en particulier du canton de Genève qui consiste à enfermer des soit disant criminels alors que les vrais courent toujours.

Béatrice Deslarzes

Ancien Médecin consultant à Champ-D'Ollon

www.bea-music.com 

 

 

 

16:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.