Une vaste comédie

Quel événement peut bien être concernée par ce titre évocateur?

Pourtant on en parle partout ...on ne parle presque que de ça....La majorité le considère comme une victoire extraordinaire et prometteuse....Tout est fabuleux et unique dans cette expérience qui semble être une parfaite réussite pour l'avenir de notre planète....C'est un véritable exploit qui envahit les médias....C'est l'aboutissement de nombreuses années de recherches ....Enfin on ne tarit pas d'éloges sur son concepteur Bertrand Piccard....Vous avez devinez c'est Solar Impulse dans toute sa splendeur....

Et bien j'aimerais bien que l'on retrouve un peu de la réalité du phénomène car, pour moi, tout n'est pas si rose. Soit disant c'est un grand pas pour le futur des énergies renouvelables Mais, dans ce concert de louanges pense-t-on à la dépense monstrueuse en énergie fossile dans la construction de cet engin? Le nombre inimaginable de déchets qu'elle a produit et toutes les forces polluantes mises en jeu?

Et tout cela pour fabriquer un avion immense ne pouvant contenir qu'un seul homme à la fois et volant par petites étapes.

Pour moi c'est avant tout la réalisation d'un gadget à l'image de notre société qui valorise avant tout le spectaculaire soutenu par un sponsoring hors norme et choquant.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com 

Commentaires

  • Les jours où je suis fatigué, je ne serais pas loin de vous donner raison. Mais, il se trouve que cette "aventure" fait rêver mon fils de 8 ans. Il arrive même qu'il soit fier d'être suisse, comme Bertrand. (Aie, aie, aie, qu'ai-je dit !) Rêver, quand on a 8 ans, c'est important. Pour qu'il y ait un avenir durable, il faut qu'il y ait des enfants avec des rêves. Pas juste des gamins qui pensent à se suicider parce que, paraît-il, leur empreinte carbone est trop forte. Pas juste attendre la mort. VIVRE. Avec emportement, avec rage, avec déraison, sans compter, avoir rendez-vous avec des fous qui vivent la guitare à la main du soir au matin. Chaque jour, jusqu'à la mort. Rêver et mourir en vie!

  • Same same avec le Goéland

  • Il faut garder le sens des proportions, madame. L'objectif est de démontrer le potentiel de l'utilisation de l'énergie solaire pour des applications d'envergure et non pas mineures. Cette expérience grandeur nature montre clairement qu'il existe des alternatives au tout pétrole, bien qu'il reste encore du chemin à faire au niveau rendement des cellules photovoltaïques. De fait, dès lors qu'il s'agit d'une démonstration unique, et surtout face à son intérêt, on peut accepter de dépenser de l'énergie et des ressources - d'autant plus que la fabrication des éléments de l'avion s'est certainement faite dans le respect des normes antipollution en vigueur en Suisse. De manière générale, je pense que tout développement technologique doit se faire en considérant le rapport entre gain et nuisance pour notre environnement. Ici je pense que ce rapport est clairement en faveur du projet. Et pour terminer : si vous ne supportez pas B. Piccard, pour je ne sais quelle raison, rien ne vous oblige à suivre ce projet. Faites comme moi : jettez votre poste de télévision, je vis sans depuis 1988, et cela fait tellement du bien !

  • Dans un de vos commentaires, vous indiquez être conseillère municipale verte. Je suis extremement étonné, car selon certains de vos posts vous semblez faire preuve d'une vision assez extrême de l'écologie, refusant tout pollution ou consommation d'énergie. Or, toutes les activités humaines polluent à un certain niveau et utilisent de l'énergie ! Mais ce n'est pas un problème tant que les ecosystèmes ne sont pas affectés. C'est là pour moi la base de l'économie écologique.
    Vos propos extrêmes et un peu naïfs, m'incitent à penser que vous n'avez pas la compétence requise pour siéger dans un conseil public. Et surtout, vous ne me donnez pas une très bonne opinion du parti écologiste ! Je vote vert la plupart du temps, mais la prochaine fois, je vais y regarder de plus près...
    Laurent Jolissaint, physicien.

  • Le père de Bertrand a bien fait rêver d'autres génération avec son sous -marin de poche le Batiscaphe mais une fois le rêve éteint plus jamais personne n'en parla
    A chacun ses plaisirs pour autant que cela ne coute pas la peau des fesses au peuple

  • Notre société qui valorise avant tout le spectaculaire soutenu par un sponsoring hors norme et choquant.
    Sur ce point, entièrement d'accord avec vous Madame.

  • Si le pétrole est bien de l'or noir, n'est-il pas dommage de le brûler ?

  • Grand merci, Béatrice, de pousser la réflexion plus loin que la simple contemplation de l'engin et de ses concepteurs. C'est une réalité actuelle de focaliser sur une entité et de perdre la conscience de l'espace dans lequel elle se situe.

Les commentaires sont fermés.