21/03/2015

Drôle de prévention

Tous les centres médicaux et les hôpitaux se plaignent de devoir s'occuper de plus en plus de jeunes en coma éthylique et ceci pas seulement le weekend. Cela veut donc dire que cette tranche de la population boit toujours davantage et souvent sans aucune limite: une cigarette ou un pétard dans une main et de l'autre un grand verre de bière.... et ceci pratiquement sans interruption pendant l'ouverture des établissements ou festivals.

C'est une image navrante et grave puisqu'elle mène souvent à une alcoolisation excessive dangereuse pour sa  santé mais aussi celle des autres.

Une aberration évidente d'un côté des efforts importants pour essayer tant bien que mal de prévenir les abus d'alcool et autres drogues et de l'autre un Etat qui laisse la bride sur le sou des jeunes consommateurs soit disant pour diminuer les nuisances en particulier le bruit sans tenir compte que plus le temps passe plus la consommation augmente.

Il y a plusieurs années , comme médecin, j'ai fait passablement de prévention dans les écoles avec le SSJ à Genève et j'ai la nette impression que ce travail est complètement saboté par des politiques qui n'ont toujours rien compris a ce problème. Ne pas oublier non plus d'autres intérêts par exemple financiers de ces établissements qui se réjouissent de faire "danser" toute la nuit des jeunes consommateurs en se moquant des conséquences.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale Verte à Veyrier

www.bea-music.com 

16:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.