09/11/2015

Bravo à Mauro Poggia

En tant que verte, je n'ai pas souvent partagé les idées politiques du MCG en la personne de Mauro Poggia mais cette fois ci je retrouve celui qui ,pendant des années, a défendu les droits des assurés et pourfendu les caisses maladie dans un coup de gueule qui dévoile le triste lobby au sein du parlement qui pourrit l'objectivité  des décisions dans les débats et les commissions dans le domaine de la Santé.

Bravo à lui d'avoir la volonté et même le courage de dénoncer les manipulations des assurances qui s'infiltrent et corrompent les parlementaires qui acceptent de faire partie des différents conseils d'administration.

Comme médecin  je ne peux qu'être d'accord avec cette dénonciation qui malheureusement restera probablement sans lendemain vu les intérêts financiers en jeu.

La cerise sur le gâteau est certainement la candidature UDC au Conseil Fédéral de Heinz Brand qui, comme le dit très bien ce blog, n'est autre que le président du conseil d'administration de santésuisse. Un véritable scandale car c'est vraiment introduire le défenseur des caisses maladie et donc l'ennemi juré des assurés au sein même du gouvernement.

La corruption ne sévit pas seulement aux Bahamas mais elle pourrit lentement mais sûrement nos autorités suprêmes en introduisant, au sein du Parlement fédéral de nombreux traitres à la solde des assureurs qui "continuent impunément à danses sur notre ventre".

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

 

 

 

11:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Chère Madame,

Vous attribuez beaucoup de pouvoirs aux assureurs ! Mais à qui la faute et pour autant que votre assertion soit correcte ? Il existe dans ce pays un Parlement qu'on croirait tout content que les assureurs soient dans le collimateur, ce qui permet aux citoyens de faire un abcès de fixation sur les caisses et aux parlementaires de continuer à ronronner en faisant croire au bon peuple qu'ils s'occupent de lui.

La santé n'a pas de prix mais elle a un budget.

Écrit par : Michel Sommer | 09/11/2015

Ce qui se passe, en Suisse, c'est cela : la " droite" ne cesse de critiquer les impôts. Elle préfère que les gens paient des assurances maladie ! Ainsi, il n'y a pas de contrôle de l'état. Question : à raison de 2, 3 ,4 % d'augmentation annuelle de la facture des assurances maladie, qui, dans la classe moyenne, va encore vouloir travailler, mettons dans 5 ans ? Travailler ...aie,aie, aie, mais pourquoi donc ??????? (Silence assourdissant de la droite relativement à cette question...)Information, please. Bien à vous.

Écrit par : donit | 09/11/2015

Les commentaires sont fermés.