14/01/2016

Coup de gueule

Hier soir sur RTS1 diffusion du film prenant et terriblement réaliste de Fernand Melgar "L'Abri"qui a su nous retourner les tripes en nous montrant une image très triste de la précarité de ceux qui doivent dormir dans la rue faute de toit pour les héberger. Une situation qui a du retourner la plupart des téléspectateurs bien assis dans leur fauteuil mais gagnés par une émotion grandissante devant une telle situation. Je me suis même prise à me culpabiliser devant tant de misère.

Avant le débat d'"Infrarouge" quelle ne fut pas ma surprise de subir,après un tel choc, tout une série de pubs ne montrant que l'image d'un capitalisme dévergondé avec un étalage insupportable de nombreuses acquisitions possibles toutes plus chères les unes que les autres!

Choquée je le fut en me demandant comment la RTS pouvait montrer de telles publicités juste après ce film terriblement bouleversant alors qu'il aurait fallu un peu de répit pour pouvoir digérer une telle réalité avant d'entrer dans le débat.

Cet acte est tout simplement pour moi un manque de respect flagrant face à cette misère humaine qui nous a tous plus ou moins remués.

J'ai du oublier que le monde de l'argent est présent partout et qu'il ne cesse de nous  pousser à  faire  toujours plus de profit!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

14:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

13/01/2016

Pauvre Warluzel

Que de méchantes remarques sur celui qui fut un brillant avocat , un peu arrogant il est vrai mais actuellement tellement diminué. Malgré tout ce qu'il peut s'offrir, je me demande bien qui voudrait être à sa place dans cet état critique physiquement, moralement et psychiquement. Je ne pense pas qu'il faille excuser son geste mais il est tout a fait compréhensible vu sa situation. Pour ma part , je le considère comme un grand malade qui ne peut plus se raisonner et surtout dominer tous ses gestes. Potentiellement dangereux c'est certain mais horriblement mutilé et peut-être médicalement irresponsable.

Ne lui jetons pas la pierre trop vite souvent par jalousie de tout ce qu'il a été mais pensons un peu plus à sa souffrance actuelle qui est immense et faisons lui cadeau de notre pitié et notre tolérance.

Je dois l'avouer à sa place il y a certainement un bout de temps que je ne serai plus de ce monde car ce n'est plus une vie mais un sursaut de survie très difficile à supporter.Peut-être faut-il aussi un certain courage pour être encore "vivant".

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

17:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

04/01/2016

La grande faucheuse

Comme médecin je l'ai souvent vu de prêt, comme médecin conseil d'Exit encore plus intimement mais de très proche personnellement heureusement pas trop souvent en tous les cas pas comme il y a quinze  jours lorsque sur une poussée d'hypertension j'ai failli passer l'arme à gauche en faisant un Oedème Aigu Pulmonaire (OAP) rattrapée de justesse par le 144 et toute leur équipe vraiment très efficace.

On en parle souvent de cette grande faucheuse qui fait son boulot un peu partout sans beaucoup d'état d'âme mais de la frôler de tout prêt c'est vraiment impressionnant. On se rend compte que l'on est bien peu de choses et que l'on ne sait pas pourquoi la balance penche du côté de la vie ou de la mort.

Pessimiste mon blog d'aujourd'hui? Plutôt un besoin de réflexion philosophique pour dire oui à la vie au début de cette nouvelle année et réaliser que malgré nos nombreux problèmes parfois difficiles à résoudre il y a plein de petits bonheurs qu'il faut savoir saisir et apprécier.

N'oubliez pas que c'est un peu nous mêmes qui allons faire de 2016 une année pleine de beaux moments de joie et de plaisir!

Bonne année à tous et à bientôt.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

10:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)