08/04/2016

Suicide assisté une loi?

Je tiens à réagir à l'article concernant le projet de loi déposé par une député socialiste à Genève qui demande de garantir le droit à l'assistance au suicide dans les établissements médicaux et dans les EMS.

Je rejoins complètement l'avis de mon confrère vice président d'EXIT Suisse Romande mais par contre je ne comprends pas du tout les arguments contre cette loi donnés par le président de la Fegems qui se contente de la situation actuelle et qui prétend que l'on peut choisir son EMS en s'informant si cet établissement est pour ou contre l'assistance au suicide avant d'y entrer.Les places en EMS sont rares et chères et le choix ne  peut pas se faire sur un tel critère.

D'autre part lorsque une personne âgée entre en EMS elle ne pense pas à mourir mais à vivre le mieux possible son séjour. Elle n'aura recours à la demande d'assistance que si son état s'aggrave et qu'elle ne peut pas envisager une autre solution.

Je suis persuadée que , même si les demandes sont rares, chaque individu a le droit de choisir sa mort si il le désire et que cette loi permettra de le faire selon ses convictions que l'établissement devra respecter.

Béatrice Deslarzes

Accompagnatrice et médecin conseil d'EXIT

11:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Sur ce coup je suis avec vous.
Et tant pis si vous censurez systématiquement mes commentaires critiques.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/04/2016

Très bonne argumentation convaicante !

J'ai aussi pondu sur ce thème:

EXIT l'autodétemination à choisir sa mort sans flichiâtres ?

http://humoresques.blog.tdg.ch/archive/2016/03/11/exit-l-autodetemination-a-choisir-sa-mort-sans-flichiatres%C2%A0-274728.html#more

Écrit par : jaw | 08/04/2016

Peu importe que les demandes soient rares ou pas, chacun a le droit de disposer de sa vie, inconditionnellement et sans l'avis d'un medock, et ce jusqu'au bout. C'est même particulièrement importent a ce moment.

Écrit par : Eastwood | 09/04/2016

Les commentaires sont fermés.