28/04/2016

Face à face

Un face à face sur une loi obligeant les établissements médicaux à accepter l'assistance au suicide est débattue dans le TDG de ce jeudi 28 avril 2016.

Les arguments pour me paraissent tout à fait positifs et valables car la volonté dernière d'un patient sera ainsi toujours respectée ce qui n'est pas le cas actuellement car cela se fait selon le bon vouloir des différents établissements. Cette loi, qui a déjà était acceptée par le canton de Vaud (sans créer une nette augmentation des suicides) permettra à chacun de finir ses jours selon sa volonté. De plus elle correspond actuellement à un choix exprimé par une grande majorité de la population.

Quant aux arguments contre cette loi avancés par le pasteur ils sont complètement démodés et ressemblent curieusement à ceux qui étaient utilisés par les adversaires de l'interruption de grossesse. Le droit des patients est primordial et leur choix doit être respecté absolument.Toute une vie entière à prendre ses responsabilités et pourquoi pas pour le choix de sa fin de vie.En tant que médecin je pense que selon le serment d'Hippocrate (utilisé par le pasteur) on  se doit d'accompagner son patient jusqu'au bout et ne pas oublier que la médecine à, certes, fait d'énormes progrès mais qu'elle doit aussi connaître ses limites et ne pas prolonger une vie qui souvent n'en est plus une.

Les soins palliatifs ou l'assistance au suicide c'est un choix que chaque personne doit pouvoir faire tout à fait librement sans aucune entrave venant des convictions d'autrui qui ne correspondraient pas à leur choix.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

 

 

 

 

 

18:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

EXIT l'autodétemination à choisir sa mort sans flichiâtres ?

http://tinyurl.com/j6h3eoa

Écrit par : Jacques-André Widmer | 29/04/2016

On ne le répétera jamais assez, la supposé liberté et responsabilité individuelle ainsi que le libre arbitre n'ont aucun sens si on n'a pas le droit de choisir sa fin.

Sans vouloir être pessimiste, je n'ai pas assez foi en l'humanité pour pensez que ceci ne sera jamais résolu d'une façon respectueuse de l'individu, c'est pourquoi je prendrai toute les mesures pour gardez le choix tant que j'en ai les moyens et j'invite tout le monde a en faire autant.

Écrit par : Eastwood | 30/04/2016

La dernière phrase est à souligner car elle reflète la seule réalité à prendre en compte
Pour revenir sur l'interdiction de mettre un terme à une grossesse en général de la part de certains religieux on est nombreux à dire à haute voix malgré tous les parcours personnels et surtout dans ce monde qui croit tout savoir mais sans écouter ,ceux qui détestaient leur progéniture auraient mieux fait de tuer ceux qu'ils ont détesté toute leur vie car grâce à eux d'énormes conflits familiaux qui ne pourront jamais être résolus sont sous jacents encore aujourd'hui
Et tout ça parce que l'enfant conçu hors mariage était une infâmie vis à vis de la religion et une fois mariés ceux qui se sont détestés deux fois plus ensuite ont eut des enfants du premier lit nommés bâtards à qui ils on fait payer chèrement l'interdiction d'avorter

Écrit par : lovejoie | 30/04/2016

Les commentaires sont fermés.