25/05/2016

Honte à Generalli,

C'est la grande parade du tennis à Roland Garros et c'est aussi celle des publicitaires qui s'en donnent à coeur joie.

En particulier il y en a un qui me paraît totalement déplacé et scandaleux c'est bien Generalli avec ses nombreuses assurances dans tous les domaines.

On y voit des tous jeunes enfants s'amuser avec des raquettes de tennis pour l'assurance ménage. Mais le plus terrible c'est à n'en pas douter l'assurance auto qui nous montre un jeune garçon qui ramasse le maximum de petites voitures dans ses bras avec un regard avide absolument insatiable.L'image d'un consommateur effréné et égocentrique.

Un bien triste tableau qui, je l'espère vivement, va choquer les gens au point de ne surtout pas conclure un quelconque contrat avec cet assureur qui devrait avoir un peu plus de respect des enfants en évitant de se servir de leur image pour faire de l'argent uniquement.

La publicité est nécessaire mais pas avec n'importe quel moyen.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

17:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

04/05/2016

Lex Weber contournée

TDG du week-end qui soulève  une probable tentative de fraude concernant la Lex Weber adoptée par le peuple suisse en 2012 déjà limitant le taux de résidences secondaires à 20% en Suisse.


Le Tribunal Fédéral (TF) vient de trancher  en acceptant le recours d'Helvetia Nostra  pour des constructions de plusieurs logements dans la commune de Leytron, à Ovronnaz. C'est donc une victoire éclatante pour cette association 
Pourvu continuer de bétonner le paysage pour que certains promoteurs puissent se remplir les poches au détriment de la préservation de ce qui est un atout touristique indéniable: la Nature et nos splendides paysages.
Le Valais ne cesse de pleurnicher lui qui est prêt à céder au lobby immobilier pour le couvrir de "fausses résidences principales" qui seront rapidement transformées en résidences secondaires par un détour habile de la loi.
Ne l'oublions pas, la Lex Weber a été votée à cause des nombreux abus faits en particulier dans les régions des Alpes  et cela pour tenter de stopper cette effervescence immobilière qui déjà étouffe une grande partie de nos villages devenus souvent de vraies cages à béton.
La Nature n'est pas une ennemie qu'il faut combattre mais un atout qu'il faut préserver comme une amie indispensable pour la survie de l'homme.

Béatrice Deslarzes
Ancienne conseillère municipale verte