16/06/2016

Grosse erreur

"La loi sur le tabac sacrifiée sur l'autel des libertés" titre  le 15 juin la TDG.

L'attitude des parlementaires de droite est absolument scandaleuse en particulier les propos de Philippe Nantermod qui déclare , sans sourciller, que "la prévention c'est beaucoup d'argent jeté par les fenêtres."
De nombreuses études ont montré la relation directe de certaines pathologies avec le tabac ; l'augmentation des maladies cardio-vasculaires est absolument nette et les cancers des poumons et de la sphère ORL sont liés à cette consommation.
Comme médecin ORL FMH j'ai pu le constater tout au long de ma pratique en milieu hospitalier pendant plus de 30 ans.
L'autel des libertés a bon dos surtout l'autel économique qui a eu le dernier mot pour rejeter ce projet de loi du Conseil Fédéral.
Le dieu de la finance , porté par la droite, a triomphé d'une loi qui était surtout axée sur la prévention et qui pénalisait l'industrie du tabac qui fait son beurre au dépend de la santé collective.
Oser parler de liberté de choix alors que nous sommes envahis par une pub magistrale faite partout et. qui vante les bienfaits de cette drogue.
Le choix individuel est surtout complètement faussé par ce matraquage continue qui "donne uniquement une image positive de ce produit" comme le dit très bien la porte-parole d'Addiction Suisse.
Le parlement à majorité de droite a choisi son camp au détriment de la santé en particulier chez les jeunes qui resteront inondés par ce produit fortement toxique.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

15:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

06/06/2016

Une belle victoire

En tant que membre de l'association de soutien pour le mouvement La Culture Lutte, je ne peux m'empêcher de manifester ma joie et ma grande  satisfaction concernant les 2xNON que les habitants de la ville de Genève ont voté ce weekend concernant les coupes budgétaires décidées par la droite en particulier pour la culture.

Pourquoi s'être impliquée complètement dans cette lutte qui semble assez éloignée de la profession de médecin que j'ai exercée tout au long de ma vie professionnelle?

Comme musicienne je suis directement impliquée même si , grâce à la médecine j'ai pu assumer le côté matériel de cette facette  artistique de mon CV. C'est surtout comme présidente d'un petite fondation, la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, (www.fondationbea.com) que je me suis sentie motivée.Ces coupes budgétaires touchaient avant tout les jeunes artistes émergents qui auraient été les premières victimes car  ces coupes  auraient supprimé le coup de pouce dont ils ont besoin tout au début d'une carrière déjà difficile à assumer. Il ne leur serait resté que des miettes. 

Les artistes et toute la culture en général sont essentiels pour le bon fonctionnement d'une société qui se respecte. Bravo aux citoyens qui l'ont compris ce mois de juin. Ce vote va marquer d'une pierre blanche cette immense victoire. Mais ne baissons pas les bras car la lutte continue et doit se poursuivre tous ensemble. 

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

 

17:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |